6 septembre 2015 7 06 /09 /septembre /2015 09:22

Hier j'ai rejoint les Bachiques bouzouks au kiosque du Parc Montsouris, pour les chansons en plein air

de l'après-midi. L'événement était annoncé sur le site de la Ville de Paris, il y avait donc un soutien

municipal. Mon voisin de l'après-midi, qui m'a invitée à un karaoké subséquent, m'a dit que les carnets de chant

(nous suivions sur le même) étaient plus élaborés que précédemment. Il m'a aussi semblé que le répertoire avait

un peu changé par rapport à ce que j'avais vu sur internet, dans le sens de davantage de variétés françaises des trente

glorieuses, que de Nini peau d'chien, avec la notable exception de la chanson de Craonne (centenaire oblige!)

Voici "Les petits papiers", initialement chantés par Régine, sur un texte de Serge Gainsbourg,

version Bachiques bouzouks au parc Montsouris (et, même de près, tout le monde chante juste!)

 

 

 

C'est sympa, c'est de l'exercice physique, social, et convivial, ça défoule (surtout le chanteur

de Mexico, a-yyyyyyy!) La disposition en cercles concentriques autour des musiciens (banjo, contrebasse, accordéon,

à l'oreille) n'est peut-être pas idéale pour intégrer les personnes vocalement moins sûres d'elles, qui se retrouvent

à l'extérieur des cercles, à écouter. Un arc de cercle autour des musiciens serait peut-être plus intégratif.

Pour le reste, bravo pour l'animation, et merci!

Sylvie, blogmestre

 

PS: j'ai rajouté une photo de la diffusion de l'émission de télévision sur l'article du 4 septembre

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article
4 septembre 2015 5 04 /09 /septembre /2015 17:25

Si j'en juge par la fréquentation inhabituelle du blog durant l'été, et par les commentaires des choristes
à la reprise de lundi dernier, mon initiative de décrire mes sorties à Paris a séduit et inspiré certains
lecteurs d'icelui blog. Tant mieux ! Comme je ne me suis pas encore désaccoutumée de la fièvre du
samedi soir et des autres jours de la semaine, je continuerai, si vous le voulez bien, à intercaler ici et là
dans le programme des CP13, des occasions de distractions qui font du bien à l'esprit, pour inspiration...

 

Hier, j'ai croisé une proposition de participation à l'enregistrement d'une émission

de télévision, il s'agissait d' « On n'est pas couché » sur France 2, animée par Laurent Ruquier.

L'émission porte bien son nom, puisque l'on nous proposait de participer en studio le jour même

à l'enregistrement, de 19h à 00h30 ! Je me suis inscrite avec un groupe, c'est plus sympa, mais on peut aussi

s'inscrire en individuel. J'ai une sympathie particulière pour Laurent Ruquier, qui animait dans les années 90 une

émission de radio sur France Inter qui me faisait beaucoup rire, à une période de ma vie où j'étais consignée à

domicile par un état de santé très dégradé, et où toute occasion de gaudriole était une petite béquille spirituelle

bienvenue. Il était normal que j'aille, à l'occasion, voir jouer Laurent Ruquier « à domicile » en retour!

L'ambassade des Etats-unis, avenue Gabriel, Paris 8è

L'ambassade des Etats-unis, avenue Gabriel, Paris 8è

J'arrive avenue Gabriel, 8è arrondissement, lieu du rendez-vous, un peu avant 19h, et passe

devant l'ambassade aux grandes oreilles, protégée par un dispositif de CRS. Le studio

Gabriel où a lieu l'enregistrement est de l'autre côté de l'avenue.

Juste avant d'arriver au studio

Juste avant d'arriver au studio

La foule des inscrits à l'enregistrement  de l'émission fait la queue devant l'entrée.

C'est là que s'arrête mon témoignage photographique.

Les postulants à l'entrée dans le studio Gabriel

Les postulants à l'entrée dans le studio Gabriel

Ceux-ci postulent aussi!

Ceux-ci postulent aussi!

Attention, spoiler pour la suite !

Dès l'entrée, nous voici vigipiratés, dépôt obligatoire des sacs et des pièces d'identité et surtout des

appareils photo et téléphones, au vestaire. Dans un coin, il y a pour nous de petites bouteilles d'eau et

des sandwiches, qu'il faudra manger avant d'entrer dans le studio. On nous a demandé de venir habillés

de hauts colorés, le mien disparaîtra sous un pull à cause de la climatisation. Il y a environ 300 places de

spectateurs, on est assis confortablement sur des bancs en gradins. On nous explique quand

applaudir, se lever, manifester notre approbation, ou son contraire.

Puis Laurent Ruquier arrive, exactement le même sans caméras qu'avec (ce n'est pas le cas de tous les animateurs!),

puis le duo d'interviewers, Léa Salamé et Yann Moix, dont nous apprécierons le brio et la

complémentarité, elle très journaliste, lui très cultivé. Puis ce sont les invitées :

Sylvie Vartan, Catherine Frot, Isabelle Mergault, Isabelle Monnin, Coeur de pirate. Jusque là, tout va bien,

on est entre gens du monde du spectacle. Arrive l'invité politique, et une tension palpable s'empare

du plateau, qui heureusement repartira avec lui. Je vous laisse la surprise.

 

 

Quelques anecdotes: Il y aura un peu de karaoké sur quelques chansons connues de Sylvie Vartan,

la benjamine des invitées refusant de chanter (ah bon, Renaud, oui, mais Sylvie, non?), ce qui fait la part

belle à Isabelle Mergault. Il y aura aussi un moment très émouvant à propos du livre d'Isabelle Monnin,

écrit à partir de photos d'une famille d'inconnus achetées en vrac sur internet. Catherine Frot

est venue présenter le dernier film de Xavier Gianolli où elle joue une cantatrice qui chante

horriblement faux, laquelle a vraiment existé, pour preuve une abominable "interprétation" de la Reine

de la nuit ( celle de la Flûte enchantée) qu'elle a laissée à la postérité ! Je me demande in-petto comment

l'on fait pour regarder un film dont toute la bande son est abominablement fausse, sans souffrir ? Qu'en pensent

mes camarades choristes qui traquent comme moi le canard musical à longueur de répétition ?

 

 

Pendant presque quatre heures, nous applaudissons, rions, sourions, approuvons. C'est le jeu.

J'observe les caméras, j'en ai compté sept. L'une d'elles est montée sur un bras articulé et survole

gracieusement l'extrémité du rang qui est devant nous, les deux personnes qui sont juste en-dessous restent

stoïques, bravo ! Finalement, nous ressortons un peu avant minuit, il y a encore des métros, chic !

Si vous ne l'avez jamais fait, participer à l'enregistrement d'une émission de télévision est une

expérience intéressante, à faire au moins une fois dans sa vie .Choisissez une émission avec laquelle

vous avez des affinités, pas question de partir pendant que « ça tourne » ! L'émission évoquée ci-dessus

sera diffusée samedi soir 5 septembre sur France 2 en fin de soirée.

 

Sylvie, blogmestre

 

PS: le 6 septembre 2015, ci-dessous une photo de famille, via l'écran de télé, prise lors de la diffusion

de l'émission, je suis au 4è rang à gauche derrière Isabelle Monnin

De gauche à droite: I. Monnin, I. Mergault, S. Vartan, C. Frot

De gauche à droite: I. Monnin, I. Mergault, S. Vartan, C. Frot

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article
2 septembre 2015 3 02 /09 /septembre /2015 14:16

Inès, alto du Choeur Un, nous écrit sur son IPad du fin fond de la Westphalie, pour nous convier

à la prochaine fête des Bachiques Bouzouks (si le nom ne sonne pas familier à vos oreilles,

c'est que vous n'avez pas suffisamment lu Tintin...) (Haddock, verset zéro pointé)

Merci Inès, je te garde le trophée Chupa-chups pour ton retour, viele Spass!

 

 

Voici l'invitation officielle des Bachiques Bouzouks, qui sont de joyeux drilles organisateurs

de chansons-parties gratuites dans les lieux publics, ouvertes à tous:

 

"Après le temps des vacances, et pour attaquer la rentrée d’un bon pied, les Bachiques Bouzouks
vous donnent rendez-vous en chansons autour du kiosque à musique du Parc Montsouris, samedi 05 septembre prochain, de 15 à 18 heures. Le kiosque est proche de l'entrée de la rue Gazan.
En cas de beau temps nous chanterons devant le kiosque, en cas de pluie à l'intérieur. Notez que
sur ce site, nous ne pouvons pas organiser de buffet. Il n'est pas interdit d'emporter sa bouteille d'eau.."
 
Emportez vos carnets de chants si vous en avez, une boisson, un parapluie, des petites choses
à grignoter, des pastilles pour la gorge, vos maracas, et c'est parti pour le petit-vin-blanc-
qu'on-boit-sous-les-tonnelles et d'autres que vous ne connaissez pas encore!
Sylvie, blogmestre
 
Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article
31 août 2015 1 31 /08 /août /2015 14:13

Hier la saison d'été du blog s'est achevée pour une dizaine de choristes CP13 par un Requiem

de Mozart chanté en l'église Saint-Louis en l'Ile, dont la nef rassemblait beaucoup d'auditeurs.

Saint Louis, tableaux de l'église Saint-Louis en l'Ile

Saint Louis, tableaux de l'église Saint-Louis en l'Ile

La première partie du concert était composée de chants orthodoxes russes interprétés par le choeur

"les Voix de la Néva", dirigé par Serguey Svoysky, dont nous avons aussi découvert la qualité de soliste.

 

 

Les angles de prise de vues un peu étranges de cette vidéo correspondent à la galerie sise derrière

le choeur de l'église et autour, où le choeur (vocal) attend, avant la partie du concert qu'il va chanter.

 

Le Requiem de Mozart était dirigé plus lentement que nous en avons l'habitude, sans courte pause

entre le Kyrie et le Dies irae, et quelques autres spécificités apportées par notre chef russe Serguey.

 

Finalement, nous sommes parvenus à un accord franco-russe pour un concert réussi, de l'avis du public,

du chef, de l'orchestre, et de nous-mêmes, les choristes. Il y eut des fleurs et des félicitations. Nous étions vidés

de toute notre énergie à la fin, mais ça le valait bien! Serguey nous fit bisser le Cum sanctis tuis (fugue finale),

et il me sembla qu'il nous envoyait des baisers... Que d'émotions! Même les choristes eurent un bouquet!

L'enthousiasme de notre chef russe Serguey après le concert

L'enthousiasme de notre chef russe Serguey après le concert

Une jolie fin pour un bel été. Merci aux choristes présents au concert d'hier, merci aux

  lecteurs de ce blog, qui ont suivi ce journal de bord pendant deux mois hors des Choeurs

de Paris XIII, merci à toutes les personnes rencontrées cet été au cours de mes balades artistiques,

et à celles que j'ai croisées lors d'une promenade ou d'une soirée, d'un concert, d'un spectacle.

Merci à tous les artistes entendus sur leurs lieux de représentation, et encore bravo!

Sylvie, artiste amatrice

et blogmestre métronome

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article
30 août 2015 7 30 /08 /août /2015 10:40

Une dizaine de choristes des Choeurs de Paris 13 ont répété hier soir le Requiem de Mozart

qui sera donné en concert aujourd'hui à 16h en l'église Saint Louis en l'Ile, en clôture du Festival

Musique en l'Ile. Ci-dessous mon passeport individuel pour choriste participant, c'est le dernier petit ticket du mois!

Le billet d'entrée éxonérée au concert d'aujourd'hui

Le billet d'entrée éxonérée au concert d'aujourd'hui

Impossible de prendre des photos hier soir, notre chef Serguey nous a demandé (en russe)

au cours de la répétition beaucoup plus de ceci et beaucoup moins de cela, qu'une interprète

traduisait au fur et à mesure. Il a beaucoup transpiré et nous aussi.

Nous espérons que le concours de nos bonnes volontés

sera à la hauteur de nos attentes à tous! bon concert aux participants!

Ci-dessous, une juxtaposition d'affiches de concerts qui m'a amusée, c'était il y a deux jours entre

la Madeleine et la Place de la Concorde, le colleur d'affiches était facétieux!

Notre concert d'aujourd'hui, c'est l'affiche jaune au centre, pour éviter toute confusion!

 

Sylvie, blogmestre

Denier concert d'août!
Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article
29 août 2015 6 29 /08 /août /2015 14:34

Les vacances se terminent... hier un beau soleil d'été était de retour, qui donnait envie de musarder.

A la Madeleine, l'orchestre Essex young people's orchestra, sous la direction de Mark Messenger, donnait

un concert dont l'entrée libre attirait les touristes encore nombreux, et les passants ou les habitants du

quartier, ou d'autres quartiers, puisqu'il figurait dans les programmes des concerts parisiens.

Une partie de l'Essex young people orchestra, en l'église de la Madeleine

Une partie de l'Essex young people orchestra, en l'église de la Madeleine

Le programme du concert du jeune orchestre

Le programme du concert du jeune orchestre

J'arrivais un peu en avance, mais le concert avait déjà commencé, je pris en cours la première pièce,

de Mascagni, et m'installai un peu en hauteur, les musiciens étant à plat sur le transept. Puis, le concerto

n°4 pour piano de Beethoven fut interprété par l'orchestre et une excellente jeune pianiste au

jeu très sensible, Min-Jun Kym que l'on n'entend pas sur l'extrait qui suit,  j'en suis désolée.

 

 

Les pièces qui suivirent alternèrent les sonorités, la douceur faisant place à l'éclat, avec autant

d'aisance dans l'exécution, surprenante pour de si jeunes musiciens, dont on perçoit bien

cependant, qu'ils ont l'habitude de jouer ensemble. Je notais que d'autres mélomanes entrèrent

librement au cours du concert et ne ressortirent pas, ce qui est toujours un signe de qualité!

Le concert, très joyeux et bien adapté à ce jour ensoleillé de la fin d'août, se termina par

l'inusable Marche de Radetsky, de Johann Strauss, auquel le public participa comme il se doit,

mais aussi l'église, par un effet de réverbération sonore bien senti.

 

Il y eut plusieurs rappels, une standing ovation, un bis de la Marche de Radetsky, où Mark Messenger fit

diriger l'orchestre par une petite fille de l'assistance, les spectateurs et l'église participèrent encore davantage!

Puis chacun ressortit dans le beau soleil qui réchauffait le parvis, dont les fleurs

avaient encore poussé depuis mon dernier passage.

 

Sylvie, blogmestre

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article
28 août 2015 5 28 /08 /août /2015 08:11

La rentrée, c'est pour lundi 31 août pour tous. Pensez à apporter votre carte de choriste

avec photo et une photo pour la carte 2015-2016 si vous ne l'avez pas déjà envoyée.

Programme de la soirée: messe en ut de Mozart pour le Choeur Un,

et messe en si mineur de Bach pour le Choeur Deux

(personnellement j'emporterai Brahms aussi par précaution, mais pas de consigne officielle à ce jour).

NB au 6 septembre: Choeur Deux, emporter Bach et Brahms pour les répétitions suivantes

 

Thierry m'a indiqué une vidéo du Requiem de Cherubini qui fera partie du concert de juin 2016:

très belle interprétation, merci Thierry!

 

 

Un dernier concert pour moi cet après-midi à 16h en l'église de la Madeleine, si cela vous tente:

le Essex Young people's orchestra vient d'Angleterre, ce sont des adolescents musiciens en tournée

en France, ils sont selon les critiques très bons, l'entrée du concert est libre, et la Madeleine est fleurie!

 

Sylvie, blogmestre

article mis à jour le 30 août au matin

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article
27 août 2015 4 27 /08 /août /2015 18:57

Vous lisez l'une de mes dernières rubriques estivales. Lundi 31 août, la vie civile reprend!

Mais ne nous laissons pas décourager par la pluie de plus en plus présente, il reste

un gros week-end de vacances! A moi les flots de la Seine... Hier soir, j'ai participé à une soirée balade

sur la Seine, en compagnie de 200, 300, 400? personnes, dont une copine, sur un gros bateau.

 

Certains avaient renoncé au dernier moment à cause du ciel gris, mais les premières gouttes ne sont

tombées qu'après avoir quitté le Quai Saint-Bernard, près du Jardin des Plantes. On nous

a munis d'un bracelet de couleur fluorescent affichant nos intentions, le mien était rose (= "je viens

pour passer une bonne soirée, c'est tout"), puis nous avons cherché un petit coin tranquille.

 

Après avoir essayé le pont, plein à craquer de fêtards bruyants, la cale (pire!) envahie d'une musique à danser

tonitruante, le bar où il fallait jouer des coudes pour acheter une bière nous nous sommes rabattues sur

l'avant du bateau, fermé, où il y avait des poufs pour s'asseoir, ouf! Dès que l'eau du ciel s'est déversée

sur l'embarcation notre choix s'est avéré optimal! J'ai filmé ce que j'ai pu comme j'ai pu par la fenêtre, un

bateau ça bouge, et l'oeil du blog a perdu son acuité habituelle de mise au point parce qu'il faisait nuit.

 

Nous avons descendu la Seine jusqu'à l'Ile aux cygnes, où nous avons fait demi-tour pour revenir

à notre point de départ. La batterie m'a lâchée à hauteur de la Cour de cassation, fichue coïncidence.

Du coup, je n'ai pas pu prendre les photos prévues avec les personnes rencontrées, dommage! Ci-dessous

un petit montage accompagné d'une ballade ad hoc d'Anne Sylvestre, dédiée à Géraldine.

 

Si Anne Sylvestre n'est pas d'accord, je chanterai la bande sonore moi-même... Merci, Anne!

PS: si vous voyez surgir une publicité de la vidéo, cliquez sur la croix en haut à droite pour l'enlever.

Sylvie, blogmestre

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article
26 août 2015 3 26 /08 /août /2015 17:27

Il ne va pas être question ici du vêtement en deux pièces qu'il est bienséant de porter quand on est

du genre féminin, et professionnellement visible, mais d'un « médecin-tailleur » alléguant

qu'il existe bien des « bouchers-charcutiers » pour se qualifier ainsi... J'ai vu hier soir au théatre

Montparnasse, rue de la Gaîté, la pièce de Georges Feydeau intitulée « Tailleur pour dames ».

Un billet pour 90 minutes de gaîté!

Un billet pour 90 minutes de gaîté!

Vrai médecin plus motivé par le bal de l'Opéra et les conquêtes féminines que par les patients

pathologiques, sauf s'ils sont du beau sexe, avec une gorge intéressante, la taille mince, le pied menu...

Faux tailleur pour envelopper les dames qui succombent à ses charmes sans affronter les représailles

de leur mari. C'est du Feydeau: plus c'est embrouillé et invraisemblable, plus l'on rit !

 

 

L'affichette de Tailleur pour dames au Théâtre Montparnasse

L'affichette de Tailleur pour dames au Théâtre Montparnasse

Autour du médecin-tailleur, on trouve aussi l'épouse trompée, la belle-mère acariatre, la maîtresse

cocufiée, le mari jaloux mais infidèle de la maîtresse, la maîtresse du mari de la maîtresse, un raseur

qui est l'époux délaissé de la précédente, et le domestique du médecin-tailleur, qui pousse

la chansonnette. Les personnages sont interprétés par huit acteurs plein d'énergie,

qui nous amusent beaucoup tout au long de la pièce. Ils sont très applaudis, rappelés

plusieurs fois, et reviennent sur scène en dansant et s'entrecroisant, au rythme des

applaudissements. Mention spéciale pour la mise en scène, et une pensée pour Jean Poiret.

 

 

Sortie du théâtre, après la représentation

Sortie du théâtre, après la représentation

Le théâtre Montparnasse m'a surprise par sa taille, en descendant la rue de la Gaîté à bicyclette, je n'avais

pas pris la mesure réelle de l'édifice. Je l'ai trouvé très agréable, et vais le fréquenter de plus près !

Pas de photos prises à l'intérieur, comme demandé.

Sylvie, blogmestre

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article
25 août 2015 2 25 /08 /août /2015 08:18

Hier soir, sous une petite pluie, je suis allée entendre un concert "Grandes pages de Frédéric Chopin",

aux chandelles, en l'église Saint-Ephrem, rue des Carmes, dans le Vè arrondissement de Paris.

C'est une petite église en retrait de la rue, de culte catholique syriaque.

L'église Saint Ephrem, rue des Carmes

L'église Saint Ephrem, rue des Carmes

J'entre munie de la contremarque de réservation, et reçois un programme à l'entrée.

Chopin à Saint Ephrem

Je prends quelques photos de cette jolie église, petite par la taille, mais dont, selon le programme

l'acoustique serait remarquable. Le décor oriental est aussi remarquable. Pour l'instant, il n'y a

que des auditeurs qui attendent parmi les tableaux, face à un piano à queue.

L'intérieur de l'église Saint Ephrem, devant l'autel

L'intérieur de l'église Saint Ephrem, devant l'autel

On nous demande d'éteindre nos téléphones, et de ne pas filmer. Heureusement que j'ai pris

quelques photos des lieux avant le concert! Pascal Mantin, le pianiste, entre et nous détaille

le programme pièce après pièce, dans le silence respectueux de l'auditoire. Il joue dans une

extrême concentration, sans partitions, et son corps prolonge l'instrument. Même si l'on nous avait

autorisés à filmer, je crois que je m'en serais abstenue par respect pour une telle concentration, fascinante.

De plus, prendre des photos ou des vidéos pendant un concert, c'est changer de rôle, passer de la communion

subjective du public avec l'artiste, à la position objective du témoin extérieur, bascule inconfortable.

Saint Ephrem, tabernacle et peinture murale

Saint Ephrem, tabernacle et peinture murale

Notre pianiste a un jeu fin et très rapide, idéal pour les notes virevoltantes de Chopin.

Nous attendons qu'il sorte de sa concentration après chaque pièce pour applaudir. En regardant

l'église, je pense que l'on peut joliment associer des styles musicaux et des styles architecturaux

aux références culturelles différentes. Dans la marche funèbre, 3ème mouvement de la sonate n°2, la pluie

qui a repris de la vigueur ruisselle sur le porche de l'église. Et soudain, cette source sonore imprévue se lie à

la musique et aux chandelles pour créer une ambiance crépusculaire... Si le motif musical change, la synergie

sonore disparait, ce n'est plus qu'un bruit en marge. Si le thème principal revient, le ruissellement augmente

la teneur funèbre de la scène. J'essaie de comprendre, mais je n'y comprends rien! (hitchcockien?)

Le concert se poursuit, notre pianiste, virtuose, est très applaudi et qualifie les trois études qui

concluent le concert de "plus difficiles" puisque ce sont des études. J 'en déduis que le reste du programme

était, selon lui, plus facile... Il est rappelé plusieurs fois à la fin, et nous joue une pièce de Debussy.

A la sortie, je lui aurais volontiers parlé de la synergie crépusculaire du ruissellement de la pluie

avec le thème de la marche funèbre et les chandelles, mais il parle déjà avec d'autres personnes...

Et puis c'est une préocupation de physicienne mélomane. Je poserai la question à Matthieu!

A la sortie, la pluie ne ruisselle pas que sur le porche et le vent retourne les parapluies...

 

Sylvie, blogmestre

 

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • : Ex-blog des choristes des Choeurs de Paris 13, lieu d'échanges entre les choristes de Paris, de France, de Navarre et d'ailleurs! Instrumentistes de toutes cordes, vocales ou autres, bienvenue aussi!
  • Contact

Recherche