13 juin 2016 1 13 /06 /juin /2016 07:53

Hier, après notre générale, je suis allée à la célébration du 25è anniversaire de l'association Musique

sacrée à Notre-Dame de Paris, à 18h30. C'était une très belle messe, pleine de musique, contribuant

au rayonnement de la cathédrale, comme l'a dit Mgr Vingt-Trois, qui présidait la célébration.

Le compte rendu de cette célébration est sur le blog Cum sancto spiritu, ici.

 

NB: quand j'ai écrit cet article ce matin, il n'y avait pas de pub sur le blog spirituel.

Elle y est apparue comme par enchantement quand j'ai mis le lien ci-dessus sur le blog CP13 ... Désolée.

 

J'ai pris peu de photos, car le temps était très pluvieux, j'étais fatiguée, et la messe était enregistrée et

télévisée, ce qui donne la possibilité de reprendre des images meilleures que les miennes.

Celle de la sortie est tout de même de moi... trombes d'eau sur le parvis et forêt de parapluies.

Dimanche 12 juin 2016

ainsi que la petite vidéo de l'orgue qui suit:

 

 

En gare d'Arcueil à 17h53*, je suis arrivée à Saint-Michel Notre-Dame à 18h27**,

et en suis repartie par le RER B à 19h58***

Et ce soir, concert! Economisez votre voix aujourd'hui, les choristes!

 

Sylvie, blogmestre

En gare d'Arcueil à 17h53

En gare d'Arcueil à 17h53

Arrivée à St Michel Notre-Dame à 18h27

Arrivée à St Michel Notre-Dame à 18h27

Retour de St Michel Notre-Dame à 19h58

Retour de St Michel Notre-Dame à 19h58

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article
12 juin 2016 7 12 /06 /juin /2016 15:08

J-1

Nous avons fait une répétition générale très coopérative et satisfaisante ce matin.  Les choristes étaient

encore un peu fatigués de la répétition de la veille, et l'entassement habituel, debout à 250 dans le gymnase derrière l'orchestre,

n'est pas des plus confortables non plus. Enfin, c'est fait, et la répétition d'hier s'avéra fructueuse.

Il y a encore quelques défauts par ci par là (entrées trop faibles...) à corriger d'ici demain.

Le concert sera enregistré, et un CD sera disponible sur commande, à usage interne des choristes CP13.

C'est sympa que le dernier concert de Pierre avec nous puisse être enregistré!

 

Voici un petit extrait du Cum sancto spiritu de la Messe en ut, avec une précision de taille: le son réel est

beaucoup plus puissant que la vidéo le laisse croire (c'est un micro à niveau automatique, qui écrête les pics sonores).

 

 

Je n'ai pas demandé l'accord des musiciens pour cette vidéo, comme ils étaient d'accord pour qu'on

enregistre le concert, j'ai pensé que ça ne posait pas de problème, et ça fait une bande-annonce.

S'il y a opposition, merci de me prévenir en contactant la blogmestre sur le côté de ce blog.

A demain soir, le raccord est à 19h30, arrivez à partir de 18h45 pour avoir le temps de vous préparer.

 

Sylvie, blogmestre

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article
11 juin 2016 6 11 /06 /juin /2016 19:25

J-2

A deux jours du concert, nous avons travaillé toute l'après-midi sur les deux oeuvres qui seront chantées

lundi prochain. La météo n'était pas favorable (dépression atmosphérique... perturbe l'oreille), mais nous y sommes

arrivés! Derniers détails réglés, la générale de demain est pour ajuster l'orchestre et les solistes

au choeur. Comme ce sont des professionnels, ça va plus vite que pour nous.

J-2

Ci-dessus le choeur qui porte tous les péchés du monde (Mozart, messe en ut mineur, Qui tollis)...

et ci-dessous une brochette de sopranes qui soutiennent le mur du lycée pendant le Qui tollis.

J-2

Non, c'est une blague, le Qui tollis est simplement plus facile à chanter quand on est debout.

A demain pour la générale!

 

Sylvie, blogmestre

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article
11 juin 2016 6 11 /06 /juin /2016 08:17

Hier soir j'ai entendu l'Orchestre de chambre d'Etampes, et un choeur composé du Choeur Musiques

en Val de Seine, du Choeur Roland de Lassus, et du Choeur de l'Orchestre de chambre d'Etampes, dans

le Requiem de Giuseppe Verdi, en l'église de la Madeleine, sous la direction de Rodolphe Gibert.

Verdi

Le jardin de la Madeleine était en pleine exubérance printanière, et poussait ses petites têtes

de dahlias dans tous les sens, sur les marches de l'église. Partie d'Arcueil-gare à 20h*, je suis arrivée quelques

minutes avant le début du concert, et j'ai eu la chance d'avoir une place au premier rang non réservé de côté.

Verdi

J'ai pris beaucoup de photos et quelques vidéos, dont je vous ferai part. La journée promettant d'être chargée,

je ne peux à présent que faire état de ce concert, n'ayant pas le temps de faire mieux ce matin.

Je vous prie de m'en excuser, voici quelques photos pour vous donner envie de revenir lire la suite...

Les cordes de l'Orchestre de chambre d'Etampes

Les cordes de l'Orchestre de chambre d'Etampes

Le choeur composé

Le choeur composé

Les quatre solistes, et le chef (flou)

Les quatre solistes, et le chef (flou)

Voici ci-dessus, les cordes de l'Orchestre de chambre d'Etampes, le choeur composé des trois choeurs

cités, et les quatre solistes, dont trois ont chanté avec les Choeurs de Paris 13 récemment: Catherine

Manandaza, soprano, Gosha Kowalinska, mezzo-soprano, Marc Souchet, basse. Le quatrième soliste

était Pierre Vaello, ténor, qui m'est connu aussi, mais je crois que c'était en concert extérieur. Catherine Manandaza

a chanté en 2015 avec nous Paulus de Mendelssohn, et la Petite Messe solennelle de Rossini. Gosha

Kowalinska a chanté avec nous à l'UNESCO sous la direction de Claude Raymond le Requiem de Verdi

en 2013, et la 9è symphonie de Beethoven en 2012. Marc Souchet a chanté avec nous

le Requiem de Brahms, à Lisieux en 2015.

Verdi

Le concert a été très applaudi, j'ai personnellement particulièrement apprécié la performance de

Catherine Manandaza, splendide. Nous sommes ressortis de l'église, difficilement car beaucoup d'auditeurs

connaissaient un choriste ou un musicien et affluaient vers l'avant, vers 22h40. J'ai repris le métro à 22h49**.

 

Sylvie, blogmestre

 

J'ai du annuler hier un RV CP13 / LV suite à un problème physique. Après avoir consulté un médecin ça allait un peu mieux,

ce qui m'a permis d'assister à ce concert d'hier soir. En revanche, j'ai eu la très désagréable surprise de constater, hier soir

et le soir d'avant, à mon retour chez moi, que les viols de domicile avaient repris... Je suis preneuse de tout avis spécialisé

en alarme, vidéo-surveillance ou autre moyen d'identifier ceux qui font ça, merci de me contacter!

 

 

Départ d'Arcueil gare à 20h

Départ d'Arcueil gare à 20h

Retour de la station Madeleine à 22h49

Retour de la station Madeleine à 22h49

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article
10 juin 2016 5 10 /06 /juin /2016 15:59

Rappel aux étourdis, il y aura répétition pré-concert demain samedi 11 juin, de 14h à 18h, entrée par

la rue de Lagny. Et encore répétition générale obligatoire dimanche 12 juin de 9h30 à 13h, entrée par

la rue de Lagny. Samedi, nous serons assis normalement, sans l'orchestre. Dimanche, du fait de la

présence de l'orchestre, nous répèterons debout. Les personnes qui ont du mal à rester debout longtemps

peuvent trouver une solution, du genre siège pliant (méfiez-vous quand même, il en existe des farceurs!)

 

<--- très farceur!

Il n'y aura pas de boissons fournies par la chorale, apportez vos boissons et casse-croûtes.

Et lundi soir, concert en l'église de la Trinité, rendez-vous à 18h45 dans la crypte en passant par l'arrière

de l'église, car il y a une messe à cette heure-là. Tenue de concert: long, noir pour les dames, et noir et

blanc pour les messieurs. Pas de chaussettes rouges... pas de parfum (éviter le parfum aussi en répétition,

nous serons très nombreux dans un espace confiné, même avec les fenêtres ouvertes...)

Bon week-end laborieux!

Sylvie, blogmestre

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article
10 juin 2016 5 10 /06 /juin /2016 15:40

M. Rémi Dropsy, Président de l'association des amis de l'orgue de Saint-Gabriel nous convie à

deux concerts d'orgue les 13 et 14 juin, l'un en l'église Saint-Séverin, et l'autre en la cathédrale

Notre-Dame, à 20h30, les détails sont sur l'affiche ci-dessous. Le 13, ça va être difficile, mais je le mentionne

aussi pour les lecteurs du blog extérieurs aux CP13, qui sècheraient notre superbe concert de lundi soir...

Selon l'affiche, il y a aussi la Maîtrise de Notre-Dame, mais sur le site de Notre-Dame, il n'y a que de l'orgue.

 

Deux concerts d'orgue

Deux concerts d'orgue

Sylvie, blogmestre

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article
10 juin 2016 5 10 /06 /juin /2016 08:08

Concert émotion hier soir au grand auditorium de Radio France, où Daniele Gatti faisait ses adieux à

l'Orchestre National de France qu'il a dirigé depuis 2008, et au public qui l'a accompagné pendant

toutes ces années (ou un peu moins pour les arrivées plus récentes, comme la mienne).

Bravo maestro!

Dès que j'ai pris le métro à Denfert-Rochereau, je l'ai trouvé anormalement bondé pour l'heure, avant de comprendre, comme

il ne désemplissait pas et avait plutôt tendance à s'engorger, que c'était la ligne desservant le Champ de Mars où avait lieu

un méga-concert de DJ vedette, organisé en plein état d'urgence (?!) dans une capitale remplie de poubelles pleines.

L'avenue du Président Kennedy était un grand bazar, totalement bloquée des deux côtés par de trop nombreux véhicules,

et les deux-roues n'hésitaient pas à rouler sur le trottoir, en frôlant les passantes qui révisaient Cherubini en chemin.

Flammis acribus addictis! Du coup, la file d'attente devant la Maison de la radio était moins longue que d'habitude...

Bravo maestro!

Voici le grand auditorium vu de ma place à 19h55, l'assistance était encore très clairsemée.

Il s'est rempli par la suite, et nous avons commencé en retard. Des personnes sont encore arrivées

pendant la première partie, probablement retardées par les encombrements.

L'Orchestre National de France, 9 juin 2016

L'Orchestre National de France, 9 juin 2016

Ci-dessus, l'Orchestre National de France, dans sa formation d'hier soir. Conséquence intéressante du retard

des autres spectateurs: même au 2è balcon, avec mon arrivée peu avant 20h, j'ai eu un programme. D'habitude l'heure et la

hauteur font qu'il n'y en a plus. Un très beau programme, avec une interview de Ganiele Gatti et de belles

photos. Ce beau programme annonçait la 3è symphonie d'Arthur Honegger, dit "Symphonie liturgique"

et la cantate "Alexandre Nevski" de Serguei Prokofiev, séparées par un entracte.

 

La 3è symphonie de Honegger fut créée à Zürich en 1946. Elle est dite "liturgique" car elle comprend

trois mouvements qui portent des noms issus de la liturgie chrétienne, évoquant la mort, les enfers, les

tourments éternels, la paix et le repos de l'âme: Dies irae, De profundis clamavi, et Dona nobis pacem.

Une symphonie en 3D (pardon, ça m'a échappé!), qui s'est révélée très belle et très intéressante à regarder-

écouter. J'appréhendais un peu Honegger, dont une partie de l'oeuvre m'est impénétrable, mais j'ai bien aimé cette

symphonie pleine de bruit et de fureur, de percussions, gong, coups de cimbales, apaisée sur la fin.

Cette symphonie a été composée par un musicien hanté par le conflit mondial qui venait de s'achever lors

de sa création. Il y a laissé s'exprimer son pessismisme et son inquiétude sur l'avenir de l'humanité.

La fin pacifiée est un hymne à la paix, victoire des forces de l'esprit sur la destruction.

Bravo maestro!

Ci-dessus le Choeur de Radio France, qui a participé à la cantate de Prokofiev, en deuxième partie

du concert. Il était dans la corbeille choeur, et je n'en voyais que les deux-tiers de ma place.

La cantate "Alexandre Nevski" a été créée en 1939 à Moscou. Alexandre Nevski était Prince de Novgorod

au XIIIè siècle, qui s'était battu contre l'Ordre des chevaliers teutonniques, et en avait triomphé, ce qui en 1939

prenait tout son sel. C'était avant la signature du pacte germano-soviétique! Le cinéaste Sergueï Eisenstein

avait réalisé un film intitulé "Alexandre Nevski" en 1938, donnant dans l'exaltation patriotique et la

propagande, dont Prokofiev avait composé la musique. La cantate entendue hier soir était un arrangement

de concert de la musique écrite pour le film d'Eisenstein. Elle était divisée en sept mouvements, dont l'un

s'intitule "Debout, peuple russe!", ce qui donnait le ton de l'ensemble. Dans le livret du concert, on trouvait

les paroles de la cantate, quelle bonne idée! Pour le style choral, on était dans la musique populaire

russe de l'époque, plus près des chants de l'Armée rouge que de la liturgie orthodoxe, mais écrite par Prokofiev,

c'est à dire une magnifique partition, superbement interprétée par le Choeur de Radio France,

et la soliste mezzo-soprano Olga Borodina. On retrouvait dans l'oeuvre de Prokofiev le bruit et la fureur

déjà évoqués dans celle de Honegger, avec abondance de percussions.

Une unité d'expression, pour un très beau concert.

 

On a senti l'émotion pendant toute la soirée, tant de la part du chef, que des musiciens et du public.

Dernier concert de Daniele Gatti au grand auditorium de la Maison de la Radio. Le public s'est

exprimé par les mains, comme il est autorisé à le faire, et le chef aussi, très sobrement.

Ci-dessous les adieux de Daniele Gatti, de son orchestre, et de son public, en ce soir du 9 juin 2016:

 

 

Une page qui se tourne pour l'Orchestre National de France. Nous sommes ressortis un peu après 22h,

l'avenue du Président Kennedy avait repris une allure normale, et la Tour Eiffel brillait doucement dans le crépuscule.

Les bateaux-mouches avaient survécu à la crue, solidement amarrés, en chômage technique.

 

Sylvie, blogmestre

Tour Eiffel et Seine vues du Pont de Bir-Hakeim, 9 juin 2016

Tour Eiffel et Seine vues du Pont de Bir-Hakeim, 9 juin 2016

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article
8 juin 2016 3 08 /06 /juin /2016 08:02

Hier soir, c'était le concert anniversaire des 25 ans de l'association Musique sacrée à Notre-Dame de Paris.

Pour commémorer l'évènement, le Choeur d'adultes, le Jeune ensemble, et le Choeur d'enfants de

Notre-Dame étaient réunis sous la direction de Henri Chalet pour un très beau programme:

le Magnificat de Jean-Charles Gandrille, et le Requiem de Maurice Duruflé.

Le grand choeur ainsi constitué était accompagné au grand orgue par Yves Castagnet.

Le grand orgue de Notre-Dame de Paris

Le grand orgue de Notre-Dame de Paris

Partie d'Arcueil-gare à 19h45, je suis arrivée vers 20h sur le parvis de la cathédrale où deux longues files attendaient que le

contrôle laisse entrer leurs spectateurs à l'intérieur de l'édifice. Il y avait des courants d'air, et j'ai vu un spectacle inattendu,

qui m'a tellement surprise que je n'ai pas eu le réflexe de sortir mon appareil photo: une tourterelle faisait du vol stationnaire tout

en haut de la cathédrale, entre les deux tours. Les ailes déployées, elle se laissait porter par les courants et se maintenait par

de petits battements d'ailes entre les deux tours, c'était insolite, quoique l'image appartienne à l'iconographie catholique.

25è anniversaire

Entrée par la gauche dans la cathédrale, j'ai constaté que la partie centrale était déjà presque pleine,

et me suis installée sur le côté droit des spectateurs qui faisaient face aux portes arrière.

Le choeur et son chef, Henri Chalet, de ma place

Le choeur et son chef, Henri Chalet, de ma place

Voici ci-dessus le choeur composé, positionné sous le grand orgue, et la vision depuis ma place.

J'ai été surprise de constater que même les plus jeunes choristes participaient à ce programme, mais

ils ont assumé avec beaucoup de brio. Je voudais dire un mot, avant de parler des oeuvres, de la couleur

vocale de cet ensemble composé de trois sous-ensembles de choristes d'âges différents. Il allait des

basses profondes aux sopranos les plus légers, ce qui était nécessaire aux partitions, mais donnait un

timbre spécial à l'interprétation, une signature Maîtrise de Notre-Dame, musicalement très intéressante.

 

 

Ci-dessus un extrait du Libera me du Requiem de Duruflé, qui est l'un des rares passages "violents"

de l'oeuvre, par ailleurs pleine de douceur et de grâce. Plusieurs jeunes choristes sont sortis pendant le concert,

à la surprise des spectateurs, un peu inquiets. En écoutant cette vidéo, je me suis demandé si ce n'est pas le choeur

fortissimo et la proximité de l'orgue particulièrement puissant qui ont pu déclencher des malaises.

J'espère que les jeunes choristes concernés vont mieux.

Le choeur, Henri Chalet et Yves Castagnet

Le choeur, Henri Chalet et Yves Castagnet

Voici les choristes et leur chef de choeur, ainsi que l'organiste, Yves Castagnet, qui accompagnait le Choeur de

Radio France le 17 février dernier au grand auditorium de la Maison de la Radio sur la même oeuvre, si vous vous en souvenez.

 

Le concert débutait par le Magnificat de Jean-Charles Gandrille, et c'était une création. JC Gandrille est un

jeune musicien et compositeur français, que je ne connaissais que de nom, et qui semble très talentueux.

Son Magnificat honorait son titre puisqu'il était... magnifique. Il y avait une pleine page de références dans le livret

que l'on nous a ditribué à l'entrée du concert, je ne vais pas tout rapporter, mais vous pouvez vous connecter au site du

compositeur ici. Il y a des extraits d'oeuvres que l'on peut écouter en ligne, ce sera mieux que mes commentaires.

L'exécution du Magnificat fut très belle, tous les choristes montraient beaucoup d'attention, même les plus jeunes.

J'ai de courts extraits vidéos, dont je mettrai l'un en ligne dans la journée. La création de l'oeuvre fut très réussie,

et l'organiste descendit saluer à la fin de cette première partie (voir photo ci-dessus).

 

 

On ne présente plus le Requiem de Duruflé sur ce blog, je l'ai déjà fait plusieurs fois: 9 mouvements,

deux fois quatre choeurs et un Pie Jesu central interprété par une soliste mezzo-soprano. Des mesures

irrégulières (c'est une oeuvre où l'on compte mentalement beaucoup!), des références grégoriennes, et ce caractère

planant des pupitres isolés utilisés en introduction, qui doivent être impeccablement chantés à l'unisson

par tous les exécutants, la plus infime erreur s'entend... Le Requiem de Duruflé, au programme du petit choeur de

Lacryma Voce l'an prochain était hier soir chanté notamment par des bambins de 7-8 ans, ce qui m'a beaucoup plu. La valeur

n'attend pas le nombre des années! Il est clair aussi que le puissant soutien du Choeur d'adultes et du Jeune

ensemble entraînait la Maîtrise d'enfants, mais c'était une belle entreprise de les avoir réunis

sur une oeuvre qui est plutôt, par sa maturité, du domaine des grandes personnes.

 

 

Je voudrais revenir sur l'extrait du Libera me Domine qui est incrusté ci-dessus, et témoigner que dans l'expérience la plus récente

de participation chorale que j'ai dans ce Requiem (avril 2015, église des Blancs-Manteaux, avec le choeur Hugues Reiner),

c'est un passage où l'ouïe des choristes est saturée par la puissance du choeur et celle de l'orgue réunies, et il faut avoir

la confiance en soi que donne un certain temps de pratique chorale pour oser se lancer à reproduire, en comptant les temps,

ce qu'on a appris en répétition, puisque tous les repères auditifs sur lesquels s'appuient les choristes ont provisoirement disparu.

 

C'était un concert splendide, qui a fêté brillamment les 25 ans de l'association Musique sacrée à

Notre-Dame de Paris. Merci à tous les participants à ce concert, et aussi à ceux qui en étaient absents

mais qui participent beaucoup aux oeuvres de cette association. Bonne continuation!

 

Sylvie, blogmestre

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article
6 juin 2016 1 06 /06 /juin /2016 14:30

Répétitions colonelle et générale ce week-end pour notre concert du lundi 13 juin 2016...

Samedi 11 juin de 14h à 18h, et dimanche 12 juin de 9h30 à 13h et plus si nécessaire!

(ce sont les horaires du Choeur 2, si le Choeur 1 a des horaires différents, dites le moi ce soir)

 

 

Apportez des vivres et des boissons, Mozart et Cherubini, votre patience et votre bonne humeur,

joie de vivre, tout ce qui rend une répétition sympa! L'entrée se fera par la rue de Lagny.

Prenez des photos et des vidéos... c'est notre dernier concert CP13.

 

Sylvie, blogmestre

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article
6 juin 2016 1 06 /06 /juin /2016 12:54

Ayant retrouvé ma connexion internet (pourvu que ça dure!), je vous fais part d'un opéra gratuit en plein air

organisé par l'Opéra de Massy le samedi 11 juin 2016, à 11h à Massy, et à 15h à Longjumeau.

Il suffit de rejoindre l'Opéra de Massy rue du Théâtre à Massy, Essonne, avant 10h10 ou avant 13h50,

et un bus spécial vous emmènera sur les lieux des représentations.

 

 

C'est gratuit, ça dure 45 minutes, il s'agit d'une adaptation de l'opéra de Mozart, à l'usage de tous.

On peut même participer au choeur en allant répéter vendredi soir de 18h à 20h.

Tous les renseignements utiles sont sur le site de l'Opéra de Massy, ici.

 

Sylvie, blogmestre

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • : Ex-blog des choristes des Choeurs de Paris 13, lieu d'échanges entre les choristes de Paris, de France, de Navarre et d'ailleurs! Instrumentistes de toutes cordes, vocales ou autres, bienvenue aussi!
  • Contact

Recherche