30 juillet 2013 2 30 /07 /juillet /2013 17:27

Nous avions eu une grande conversation, lorsque je m'étais lancée, il y a 13 ans,

dans la construction du site de Jean-Pierre, autre icône de la Nouvelle Vague.

Nous avions évoqué ensemble leur film commun, emblématique des années 70,

sa nostalgie d'époques révolues, et ses désillusions post 68.

 

Elle m'avait, sans me connaître, simplement donné son adresse et son téléphone.

Arte lui a rendu hommage hier soir en rediffusant La Maman et la putain,

de Jean Eustache. Bernadette est partie au paradis des Mamans...

J'ai adoré la revoir à 35 ans, superbe, sculpturale.


bernadette.jpg


Le film est en ligne sur Arte+7, il fait 3h40 en vidéo. Les quinze premières minutes

sont un peu artificielles, mais la suite est tellement dans l'esprit des années 70,

que c'en est presque un testament. La fin est verbalement crue, vous êtes prévenus!

C'est quand même, très officiellement, un chef d'oeuvre du cinéma français d'auteur.

 

La bande son très éclectique de ce film contient quelques perles, comme

la chanson de Fréhel, alternant avec Deep Purple, Offenbach, et même...

les dernières portées du Lux Aeterna du Requiem de Mozart.

 

Ci-dessus "La chanson des fortifs" de Fréhel,

avec Nini, Aristide, Julot, P'tit Louis, héros d'avant-guerre (de 14) en guest-stars!


aaaa_cinema.gif

 Sylvie, blogmestre et cinéphile


Partager cet article

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13 - dans Divers
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • : Ex-blog des choristes des Choeurs de Paris 13, lieu d'échanges entre les choristes de Paris, de France, de Navarre et d'ailleurs! Instrumentistes de toutes cordes, vocales ou autres, bienvenue aussi!
  • Contact

Recherche