10 août 2017 4 10 /08 /août /2017 08:16

Hier, je suis retournée au Museum d'Histoire naturelle, pour voir, après le Jardin des Plantes,

la grande galerie de l'évolution, une exposition permanente sur 6000m2 retraçant l'évolution animale,

dans un très beau pavillon, à l'entrée du Jardin des Plantes, rue Geoffroy Saint-Hilaire.

Partie d'Arcueil en bus à 15h13*, je suis arrivée à la galerie à 16h06.

Grande galerie de l'évolution
Grande galerie de l'évolution

Le Museum national d'histoire naturelle fut créé par la Convention en 1793. Le pavillon d'origine étant

devenu trop étroit pour abriter l'ensemble des collections montées au XIXè siècle, Adolphe Tiers fit construire une

nouvelle galerie de zoologie, en 1889, qui est donc contemporaine de la Tour Eiffel. La disposition des collections

de l'époque est très classique. Après la 2è guerre mondiale, le pavillon se dégrade et ferme en 1966. En 1988,

François Mitterrand décide de redonner vie à la galerie, sous une forme plus moderne. Le chantier débute en 1991,

les animaux sont restaurés par des taxidermistes, les fondations de la nef sont creusées, on ajoute une structure

métallique interne dans le style des structures en fonte du XIXè siècle. La nouvelle galerie est inaugurée en 1994.

Cette galerie dite de l'évolution présente les collections restaurées mises en scène et en lumière

naturelle (le toit est une verrière tamisée)  dans un pavillon dont l'intérieur actuel rappelle le style

Baltard (espace central vide et coursives avec piliers métalliques massifs). Les cloisons ouvertes

sont transparentes, et l'ensemble baigne dans des lumières changeantes d'éclairages d'appoint.

C'est un énorme loft animal à plusieurs niveaux où les collections de nos frères inférieurs

(le sont-ils vraiment?) sont disposées de manièreà restituer au mieux l'illusion du vivant.

Grande galerie de l'évolution

Il y a plusieurs niveaux, celui de la diversité du vivant, milieux marins (vignette du montage) est au

rez-de-chaussée, surmonté du niveau des milieux terrestres, avec sa cohorte d'animaux africains.

Il est interdit de toucher les animaux naturalisés, bien entendu, pourtant il serait bien tentant de

passer la main sur l'un ou l'autre petit ou gros crâne... Il y a encore deux niveaux supérieurs, sur

l'homme facteur d'évolution, et sur l'évolution de la vie, qui n'utilisent que les espaces périphériques

des niveaux, permettant de voir le troupeau d'animaux de partout depuis ces deux niveaux.

Grande galerie de l'évolution

Et sur les côtés du pavillon, on peut voir d'énormes squelettes comme celui sur la photo

ci-dessus, qui appartenait à une baleine à fanons. Voici ci-dessous le montage des photos que j'ai prises,

(sur le Carnaval des animaux de Camille Saint-Saëns: Aquarium, Marche royale du lion, l'Eléphant, Fossiles, et Volière)

 

 

Le site internet du Museum indique que la visite dure environ 1 heure... j'aurais pu y passer une

demi-journée, tant il y a à voir, à lire, à entendre. Si vous y allez, j'aurais deux conseils: prévoyez plus d'une

heure, et restez après la fin de l'entrée des derniers visiteurs à 17h15, on circule alors beaucoup plus facilement

dans les collections. Une boutique de souvenirs vend divers articles estampillés Museum.

Pour toutes les personnes qui s'intéressent aux sciences naturelles, c'est une très belle visite.

Grande galerie de l'évolution

La galerie fermait à 18h, j'ai repris le bus 47 à Censier-Daubenton à 17h58**.

 

Sylvie, blogmestre

Grande galerie de l'évolution
Grande galerie de l'évolution

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • : Ex-blog des choristes des Choeurs de Paris 13, lieu d'échanges entre les choristes de Paris, de France, de Navarre et d'ailleurs! Instrumentistes de toutes cordes, vocales ou autres, bienvenue aussi!
  • Contact

Recherche