26 juillet 2017 3 26 /07 /juillet /2017 08:38

J'ai assisté hier soir au concert donné par le groupe irlandais pop-rock U2, tendance blues et folk,

au Stade de France. Le même concert aura lieu ce soir, on trouve encore quelques places (rares).

J'avais acheté la mienne à la revente. (Cet article a été publié le 26 juillet à 9h55, certaines notifications manquent).

U2 au Stade de France

Ayant bénéficié d'un rabais sur le prix du billet, ça devenait très abordable. J'étais encore plus haut que la semaine

précédente, ma voisine se demandait si elle n'allait pas regarder le concert via le zoom de son smartphone...

U2 au Stade de France

Partie d'Arcueil-gare à 19h07*, j'avais acheté un ticket de RER spécifique Arcueil- La Plaine Saint-Denis

en monnaie parce que la machine avait refusé ma carte bancaire. Ca sentait les ennuis.

U2 au Stade de France
U2 au Stade de France

Arrivée à La Plaine Saint-Denis, on nous conseilla d'acheter tout de suite le ticket de retour. Dilemme: la machine

de La Plaine voulait bien de ma carte bancaire (donc reçu d'achat avec heure), mais ne délivrait pas de ticket pour

Arcueil. Le guichet avait probablement des tickets pour Arcueil, mais ne prenait pas les cartes bancaires...

je choisis un billet pour Paris, à compléter, et un reçu de mon arrivée à La Plaine à 19h58.

U2 au Stade de France
U2 au Stade de France

C'était encore un peu tôt... Le concert commença vers 20h55. Il s'intitulait "Joshua tree", ce qui est

le nom de l'album mythique du groupe U2, datant de 1987, vendu à 28 millions d'exemplaires à ce jour.

 

Le concert débuta par trois des titres les plus connus du groupe "Sunday, bloody sunday" (on est irlandais

ou on ne l'est pas!), datant de 1983 ainsi que "New years's day", ci-dessous, et "In the name of love", de 1984.

(Le Bloody sunday est une date historique pour l'Irlande du nord: le dimanche 30 janvier 1972, la troupe

anglaise tira sur une manifestation catholique pacifique qui y avait dégénéré, faisant 28 victimes).

 

 

 

Puis le groupe se lança dans l'album qui donnait son nom à la tournée. Bono, le chanteur, nous

commentait au fur et à mesure en anglais, avec quelques mots de français ici ou là. Nous sûmes

ainsi qu'ils chantaient les titres dans l'ordre, d'abord la face A du 33 tours d'origine, puis la face B, moins connue.

Sur un grand écran tout en longueur, des panoramiques géants apparaissaient, montrant des routes, des plaines,

des montagnes, des arbres branchus, des yuccas adultes aux silhouettes torturées... L'album "The Joshua tree"

était un disque d'inspiration américaine. La musique de U2 est de type engagé, nous avons eu un

hommage aux femmes, à Martin Luther King, dont le texte visionnaire "I have a dream" défila sur l'écran

avant le début du concert, aux enfants syriens, à la beauté du monde.

 

 

 

Ci-dessus, un superbe paysage de montagnes arides qui illustrait la chanson "With or without you",

issue de l'album Joshua tree de 1987, dont l'on fêtait les 30 ans.

Il y eut une invitée surprise: Patti Smith, qui chanta un titre avec les quatre musiciens du groupe.

Patti Smith, féministe des années 70, à la voix très particulière, est au centre avec... des tresses.

U2 au Stade de France

Le groupe nous remercia, par la voix de son chanteur de les accueillir dans notre "Ville des lumières"

Il y eut, la nuit tombée, un épisode "petites lumières" très beau, dans cet immense stade, sur une ballade

qui s'y prêtait, que j'ai essayé de capter avec mes petits moyens du bord. On ne peut s'empêcher de penser que

la mondialisation étant ce qu'elle est, cette scène doit se reproduire partout... Dans les années 70, Jackson Browne

chantait déjà qu'en tournée, toutes les villes finissent par se ressembler, et que seul le public fait une différence.

 

 

La deuxième partie du concert était semble-t'il moins connue du public français, différent de

celui que j'avais rencontré dans ce même stade une semaine plus tôt, pour Coldplay, moins jeune et plus familial.

Personne n'était debout sur les marches à agiter les bras (mais il n'y avait pas de bracelets lumineux non plus !)

J'ai regretté que Patti Smith ne fasse que passer, mais c'était sympa à elle de participer au concert.

Ci-dessous voici le symbolique yucca transformé en partie centrale de drapeau irlandais.

U2 au Stade de France

Il faisait nettement plus frais que la semaine précédente, et j'étais près de la sortie, dans le courant d'air froid.

J'ai quitté le stade avant la dernière chanson, frigorifiée, entendue de l'extérieur en repartant, vers 22h55,

et ai repris le RER à La Plaine Saint Denis à 23h05. Arrivée chez moi vers 23h50, j'ai communiqué sur ma soirée.

Mon téléphone mobile avait apparemment été incapacité pour l'occasion, impossible de communiquer en route.

A mon arrivée chez moi le verrou de la porte de mon logement avait été ouvert, mais la serrure avait résisté.

 

Sylvie, blogmestre

U2 au Stade de France

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • : Ex-blog des choristes des Choeurs de Paris 13, lieu d'échanges entre les choristes de Paris, de France, de Navarre et d'ailleurs! Instrumentistes de toutes cordes, vocales ou autres, bienvenue aussi!
  • Contact

Recherche