20 juin 2017 2 20 /06 /juin /2017 08:29

Hier soir les Choeurs de Paris Lacryma Voce donnaient leur concert de fin d'année en l'église de

la Trinité, Paris 9è, avec orchestre, sous la direction de Matthieu Stefanelli. Il s'agit, sous une nouvelle

appellation, des ex-Choeurs de Paris 13, dont j'ai fait partie pendant 9 ans, et dont le présent blog a été

le vecteur officieux de communication inter-choristes pendant huit ans. Je suis allée voir

et entendre mes camarades choristes à leur concert, avec plaisir.

 

Schubert et Mozart

Le programme présentait la Messe en sol de Franz Schubert et le Requiem de Wolfgang A. Mozart.

J'étais en placement libre au fond de l'église et eus la chance d'une bonne visibilité dans la travée

centrale. Quelques têtes me masquaient les sopranes, mais je voyais bien le reste du choeur.

Il restait des places libres, comme je m'en doutais, les églises étant rarement bookées comme peuvent l'être

les salles de concert (ce qui était le cas des concerts de juin du Choeur philharmonique international)

Schubert et Mozart

J'avais toujours vécu l'église de la Trinité dans l'autre sens, c'est à dire depuis le choeur, pour quatorze concerts.

C'était une expérience nouvelle d'être au fond dans le public ! Première constatation, le public, composé de beaucoup

de proches des choristes, était assez remuant, agitant les bras, circulant pendant le concert dans les allées.

Mais l'ambiance était chaleureuse et sympathique (c'est le fan-club des choristes). J'avais l'impression d'être partie

la veille (j'ai la même impression avec tous les choeurs dont j'ai fait partie plusieurs années )un choriste me fit même

signe en riant de filer dare-dare dans la crypte avec les autres... Le concert commença en retard, pour cause

d'attentat aux Champs Elysées qui avait eu pour conséquence de bloquer la station de métro Concorde,

gros échangeur souterrain situé sur la ligne de métro qui dessert la Trinité.

Schubert et Mozart

Ci-dessus une photo du choeur avec sopranes, prise aux saluts, avant que tout le monde se lève...

Le concert commença vers 20h45, pour laisser aux retardataires des transports en commun le temps d'arriver.

J'aurais dû participer à deux concerts en avril avec le Choeur inter-universitaire de Paris qui présentait la messe

en sol de Schubert, pour lesquels j'avais retravaillé l'oeuvre et participé à deux répétitions. Du fait d'une bronchite mal

sensible aux traitements,je ne pus participer aux concerts mais la messe en sol restait très présente dans ma mémoire!

Le Requiem de Mozart, lui, y est en place ad vitam aeternam,si je puis dire. C'était donc un concert dont je

connaissais très bien le programme. La Messe de Schubert fut chantée legato, avec ampleur, et un

miserere détaché dans l'Agnus Dei. Les Hosanna du Sanctus, morceaux de bravoure des sopranes,

furent impeccables. Contrairement à mes craintes, le son était puissant, mais la réverbération n'était pas gênante

même au fond (bien moindre de ce qu'elle est en l'église de la Madeleine, qui doit être deux fois plus longue).

Le Requiem de Mozart suivit, après une belle introduction recueillie de l'orchestre. Le Dies irae fut

chanté deux fois, la deuxième fois en bis à la fin du concert. Le fatidique "ne cadant" du Domine Jesu fut

très bien chanté (Pierre Molina disait toujours que c'était la marque du niveau du choeur dans cette oeuvre)

En revanche, petite critique, le niveau sonore était presque toujours très élevé (ce qui a conduit plusieurs

enregistrements à saturer) et les sopranes étaient un peu basses dans la partie "sempiternam" a capella (mais j'ai dû

être la seule à le remarquer!) Voici une vidéo de la finale du Requiem "Cum sanctis tuis"

 

 

 

Et ci-dessous, une photo du pupitre des sopranes, que l'on entend dans la vidéo sans les voir,

ce qui n'est quand même pas juste!

Schubert et Mozart

Le concert s'est terminé vers 22h15, après le bis du Dies irae de Mozart. Il a été très apprécié.

L'église de la Trinité était presque pleine. Je suis ressortie après la fin du concert, et il m'a fallu

une heure et demie pour rentrer chez moi (le double du temps qu'avait nécessité l'aller!)

 

Sylvie, blogmestre

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • : Ex-blog des choristes des Choeurs de Paris 13, lieu d'échanges entre les choristes de Paris, de France, de Navarre et d'ailleurs! Instrumentistes de toutes cordes, vocales ou autres, bienvenue aussi!
  • Contact

Recherche