5 juin 2017 1 05 /06 /juin /2017 15:46

Samedi soir, je suis allée entendre le Requiem de Verdi qui était donné en l'église de la Madeleine

par le Nottingham Symphony Orchestra et huit chorales, dont 6 britanniques, une française, et une

allemande. L'entrée était libre, et pour éviter de faire la queue sur le tour du péristyle, j'avais prévu d'arriver tôt

et de faire une course sur place, au magasin de sports voisin*. En fait, la pluie opéra une régulation des entrées...

Week-end des 3 et 4 juin 2017

L'achat d'articles de sport fut très rapide, et à 19h40, j'étais devant l'église, qui se remplissait doucement. L'alternance

de grosse chaleur et de pluie des derniers jours avait bien profité au parc floral saisonnier de la Madeleine !

Requiem de Verdi

Selon l'affiche du concert, il y avait 240 exécutants, plus d'une centaine de choristes, et beaucoup

d'instrumentistes. Une grosse caisse était installée à gauche, je jugeais prudent de m'éloigner un peu.

Voici les musiciens qui s'installaient, vers 20h. J'étais placée sur le côté, d'où l'on voit mieux, et j'ai reculé

après le premier Dies irae, parce que j'entendais trop les percussions (qu'en était-il pour l'appareil photo?)

L'appareil photo n'était pas gêné par la grosse caisse en particulier, il était occupé à réduire le niveau sonore général

et à faire un enregistrement bien compact des décibels que le choeur et l'orchestre lui fournissaient !

Requiem de Verdi

Ce concert a été dédié à la mémoire des victimes de l'attentat de Manchester, et des autres victimes

d'attentats terroristes. Dans l'heure qui a suivi sa fin, un nouvel attentat eut lieu à Londres...

Voici le choeur et Derek Williams, les musiciens sont cachés par les auditeurs assis devant moi.

 

Week-end des 3 et 4 juin 2017

L'été dernier j'avais déjà entendu un Requiem de Verdi par un choeur volumineux à la Madeleine, les choristes

paraissaient un peu perdus dans la résonance et la réverbération. Le nombre des exécutants est à la fois une force

et une faiblesse. Une force car un nombre élevé de choristes prévient les défaillances individuelles, une faiblesse

parce que l'on s'entend moins bien d'un pupitre à l'autre, surtout dans une église réverbérante. Les choristes de samedi

soir étaient plus à leur aise. En revanche, à mon avis, le nombre d'instruments était trop important, ou bien ils jouaient

trop fort. Ainsi le Tuba mirum, qui est fortissimo pour le choeur fut complètement couvert par l'orchestre, qui comptait

une belle rangée de cuivres, en plus des percussions et d'un bataillon de cordes. Le concert fut divisé en deux parties, et

je pense que le chef fit part de ses observations à la pause, car après la reprise, on entendait mieux le choeur.

Voici le Lacrymosa, dans la première partie du concert, solistes et choeur (et orchestre):

 

 

 

Et ci-dessous, dans la deuxième partie le 3è et ultime Dies irae de l'oeuvre:

(ce Dies irae du Requiem de Verdi est un grand moment pour les choristes, un grand défouloir terrifiant avec

sa descente des deuxièmes sopranes, dans les hululements des premières, et la grosse caisse, nous adorons!)

 

 

 

C'était un très beau concert, les auditeurs se sont levés pour applaudir à la fin, ce qui fait que les photos

sont devenues diffciles... Le public adore quand le niveau sonore est très élevé et qu'il y a beaucoup de musiciens et

de choristes, qui dégagent une formidable énergie musicale, revigorante. Merci à Derek Williams, aux solistes,

au Nottingham Symphony orchestra, aux six chorales anglaises, à la chorale allemande Cantare

Niederrhein, à la chorale Elisabeth Brasseur de Paris d'avoir donné ce très beau concert

en entrée libre, c'était généreux. Nous sommes ressortis de l'église de la Madeleine vers 22h20**

 

Sylvie, blogmestre

(article publié à 17h56 terminé, notifications arrivées dans les spams)

 

Week-end des 3 et 4 juin 2017
 
Week-end des 3 et 4 juin 2017
 
Week-end des 3 et 4 juin 2017

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • : Ex-blog des choristes des Choeurs de Paris 13, lieu d'échanges entre les choristes de Paris, de France, de Navarre et d'ailleurs! Instrumentistes de toutes cordes, vocales ou autres, bienvenue aussi!
  • Contact

Recherche