14 mai 2017 7 14 /05 /mai /2017 08:21

J'ai vu hier soir le show "Gospel pour 100 voix" au Dôme de Paris, Porte de Versailles.

J'avais acheté un billet de catégorie 2 avec une réduction, et étais placée sur le côté vers l'avant.

Gospel pour 100 voix

Il y avait déjà beaucoup de monde à mon arrivée, et le public continuait d'entrer ... Des couples, des familles,

des amis, des personnes seules. Le siège qui m'était réservé penchait un peu d'un côté, et, par précaution pour mes

vertèbres, lorsque les lumières ont baissé, j'ai occupé un autre siège resté vide au bord de la rangée, de l'autre côté.

Vue du Dôme depuis ma place d'origine

Vue du Dôme depuis ma place d'origine

Le spectacle (c'était plus un spectacle qu'un concert) commença par un duo de batteries, très amplifié,

puis les choristes montèrent sur scène, et, accompagnés d'une soliste, chantèrent une pièce inconnue

(le niveau sonore était trop puissant pour comprendre les paroles sans aide, et nous n'avions pas les titres)

 

 

 

Une dizaine de danseurs de style hip-hop  accompagnaient ce début. Après quelques chants,

un crooner vint nous faire chanter sur les gospels traditionnels très connus. En voici un:

 

 
 

La majeure partie du concert alterna les deux types de gospels, avec une prédominance de la forme

soliste jazzy et choeur chantant et dansant. Nous ne savions toujours pas, à part sur les classiques

du gospel, qui furent numériquement moins nombreux, ce que nous entendions. Je reconnus "I got

my mind set on you", de George Harrison, qui n'est pas un gospel, mais une bluette néo-Beatles, et me suis

interrogée sur l'opportunité de l'appellation "gospel" (ç'aurait été "My sweet Lord", j'aurais été d'accord...)

Il y eut aussi des chants africains, dont un en swahili, avec danseurs, dont un extrait est ci-dessous:

 

 

Quand je vais à un concert rock, j'emporte des protections auditives, que j'utilise habituellement au début du concert,

ensuite, mes oreilles s'habituent (sauf pour Bruce Springsteen, où j'étais sortie prématurément du concert, juste avant

qu'il fasse disjoncter tout le POPB...!) Pour le spectacle Gospel, ça a été l'inverse, j'ai gardé les protections pendant

presque tout le concert, à l'exception des gospels traditionnels, un peu moins abondants en décibels. Les protections

ramenaient le choeur à une puissance normale de choeur sans amplification, ce qui aurait suffi. Je n'ai pas compris

pourquoi la sono était poussée à fond, il y avait de la distortion dans le son, et trop d'aigus, alors que les gospels sont

populaires, parmi d'autres raisons, pour la beauté de leurs graves (les protections filtraient les aigus, et pas les graves).

 

Un spectacle agréable et de bonne qualité, mais j'aurais préféré moins d'amplification et plus de

gospels traditionnels (il y eut Go down Moses, il aurait pu y avoir aussi Freedom, Steel away, Swing low

sweet chariot, etc... il m'a semblé que le public français était là pour chanter, ça s'entend ci-dessus).

Ce sont mes quelques suggestions de choriste qui a déjà chanté du gospel en choeur, en France ...

Gospel pour 100 voix

Ci-dessus le choeur et la soliste peu avant mon départ, je suis sortie de la salle un peu avant 23h*, entre

deux morceaux, ayant donné quelques signes neurologiques de fatigue, et arrivée chez moi un peu avant minuit.

 

Sylvie, blogmestre

Gospel pour 100 voix

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • : Ex-blog des choristes des Choeurs de Paris 13, lieu d'échanges entre les choristes de Paris, de France, de Navarre et d'ailleurs! Instrumentistes de toutes cordes, vocales ou autres, bienvenue aussi!
  • Contact

Recherche