29 mars 2017 3 29 /03 /mars /2017 08:05

Il y avait hier soir à Notre-Dame de Paris un concert de musique espagnole, comportant

des oeuvres de Maurice Ohana, de Tomas Luis de Victoria, et de Cristobal de Morales.

Ce concert était interprété par la Maîtrise de la cathédrale, Choeurs d'enfants et d'adultes,

et Jeune Ensemble, accompagnée de musiciens du Conservatoire de Paris,

sous la direction de Henri Chalet, et d'Emilie Fleury.

Cantigas

La cathédrale était en disposition retournée vers le fond de la nef. La partie centrale à l'avant

était réservée, j'ai trouvé une place latérale dans les trois premières rangées, proche de la scène.

Cantigas

C'est le Choeur d'enfants qui commença le concert par quatre choeurs pour voix d'enfants,

de Maurice Ohana, sous la direction d'Emilie Fleury. Maurice Ohana (1913-1992), était un compositeur

français né au Maroc, d'une mère andalouse. Les Cantigas présentés au concert ont été écrits dans

les années1950, à partir de textes anciens, selon un mode néo-archaïque en hommage au XIIIè siècle.

L'Andalousie de Ohana est une Andalousie rêvée, idéale, mélange de cultures et d'influences.

Tomas Luis de Victoria était un prêtre, maître de chapelle, compositeur, qui vécut au XVIè siècle,

et fut le plus connu des polyphonistes de la Renaissance espagnole. Cristobal de Morales était

un soliste et compositeur espagnol de la Renaissance, contemporain de Victoria.

 

Cantigas

Le premier de ces choeurs fut chanté sur scène et les suivants dans la nef. Puis le Jeune Ensemble

et le Choeur d'adultes rejoignirent le choeur d'enfants pour les oeuvres de la Renaissance

de Victoria et Morales, Ave Maria, Regina caeli, Congratulamini mihi omnes, Ave Regina coelorum.

Cantigas

J'étais très bien placée puisque je voyais bien la scène et aussi les choeurs latéraux dans la nef (ci-dessus).

Les choeurs de la Renaissance étaient de difficulté croissante, écrits pour 4, 5, 6 puis 8 voix,

en double choeur, un choeur à chaque extrémité du milieu de la nef et le chef de choeur au centre.

Cantigas

J'ai été très impressionnée par l'excellence de l'exécution des choeurs doubles, l'ensemble

du concert étant impressionnant de qualité vocale. Il y eut ensuite des Cantigas de Ohana, par

les choristes adultes, avec des solistes, dont un très jeune que l'on voit ci-dessous avec son chef.

Cantigas

La fin des Cantigas (et du concert) fut interprétée par les seuls choristes adultes, avec

les musiciens. Ci-dessous une vidéo (je ne pêux dire de quel Cantiga il s'agit...)

 

 

 

Ce fut un très beau concert, avec un rapprochement intéressant entre l'Andalousie

du XVIè siècle de Victoria et Morales, et celle rêvée au XXè siècle, de Ohana.

Bravo à toutes et à tous!

 

Sylvie, blogmestre

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • : Ex-blog des choristes des Choeurs de Paris 13, lieu d'échanges entre les choristes de Paris, de France, de Navarre et d'ailleurs! Instrumentistes de toutes cordes, vocales ou autres, bienvenue aussi!
  • Contact

Recherche