19 février 2017 7 19 /02 /février /2017 15:34

Hier soir, j'ai vu Fantasio au Théâtre du Châtelet. Fantasio est un opéra comique de Jacques Offenbach

qui a subi un sort tragique... Au départ, il s'agissait d'une comédie en deux actes d'Alfred de Musset,

écrite en 1836, mais qui ne sera créée qu'en 1866, après la mort de l'auteur. Paul de Musset, frère

d'Alfred écrira un livret d'opéra en trois actes à partir de cette comédie, qui sera mis en musique par

Offenbach en 1872. L'accueil de cette oeuvre, différente des opérettes produites par l'auteur jusque là,

n'est pas très enthousiaste. Elle sera jouée et chantée 14 fois, puis disparaîtra des scènes et des

bibliothèques. Pour être redécouverte au XXè siècle, dans une version allemande, puis en français, et

recréée au XXIè siècle. L'opéra d'Offenbach, tout neuf, est actuellement donné au Théâtre du Châtelet,

en place de l'Opéra comique, qui est en rénovation, jusqu'à la fin du mois de février 2017.

 

Fantasio

Heureusement, je n'étais pas partie tardivement, car des farceurs (?) avaient ôté le fléchage dans les sous-sols

du métro de la station Châtelet, ou quelque chose de ce genre... je suis sortie rue de Rivoli à 500 mètres

du théâtre, et bien contente de ne pas m'être retrouvée aux Halles sans l'avoir fait exprès.

 

J'avais une place de catégorie 4, corbeille côté jardin, à proximité de mon pilier favori en ce théâtre,

mais pas trop près quand même, pour raison de visibilité!

Fantasio

Voici le théâtre vu depuis ma place (même refaite, la photo a une couleur étrange!)

Fantasio

Le scénario est léger, on est entre l'opérette et l'opéra. Fantasio a été créé par Offenbach 9 ans avant

les Contes d'Hoffmann, entre deux opérettes. Il a de l'opérette le côté bouffon et l'humour du compositeur.

Il a de l'opéra une écriture vocale plus exigeante, et davantage d'introspection dans les caractères

principaux. Il a de l'opérette la conclusion heureuse, et l'absence de tragédie. Il est l'oeuvre d'un

compositeur qui doit son succès aux oeuvres légères et qui aimerait changer de genre en douceur...

Fantasio

Vous imaginez l'excitation du mélomane qui vient découvrir un opéra d'Offenbach inconnu...

Fantasio

Voici l'histoire: Fantasio est un jeune bourgeois bavarois, étudiant blasé et mélancolique, romanesque.

Il y a la guerre entre le royaume de Bavière et la principauté de Mantoue, et le roi de Bavière envisage

de marier sa fille Elsbeth au Prince de Mantoue pour obtenir la paix. Celle-ci rêve et entend les rêveries

de Fantasio par hasard, et réciproquement. Elsbeth était très proche du bouffon de son père, qui vient

de décéder. La place étant vacante, Fantasio décide de l'occuper, et s'habille en fou du roi.  Le Prince

de Mantoue arrive en Bavière pour les fiançailles, et imagine d'échanger son costume de muscadin

avec l'habit militaire de son aide de camp, pour tenter de séduire Elsbeth par son seul charme.

Le stratagème échoue lamentablement, d'autant que Fantasio, dans son rôle de bouffon, a chipé la

perruque du crâne de l'aide de camp déguisé en Prince de Mantoue... Enfermé dans une geôle, il est

visité par Elsbeth qui lui est reconnaissante de lui avoir évité ce mariage, et de s'être sacrifié pour

elle. Le Prince de Mantoue cherche comment ne pas perdre la face après avoir perdu sa perruque.

Finalement, après avoir déclaré la guerre à la Bavière, il décide de faire la paix, sans mariage.

Le roi de Bavière fait Fantasio Prince, et Elsbeth nourrit de doux sentiments pour lui.

Fantasio

Ci-dessus, la troupe sur la scène du Théâtre du Châtelet hier soir, lors de l'annonce de la bonne

fortune de Fantasio, sous une pluie de confetti, dont tout le théâtre a été destinataire!

 

Sur le plan vocal, Fantasio est une mezzo-soprane... A mon avis, ce fut l'une des causes du peu de

succès de l'opéra lors de sa création. Si Offenbach avait écrit le rôle pour un ténor, il se serait

probablement moins heurté à l'incompréhension (quel est l'intérêt de la mezzo-soprane de préférence

à un ténor, en 1872?) Marianne Crebassa, qui tient le rôle dans l'opéra présenté au Théâtre du Châtelet,

a une très jolie voix. Elle est grimée et habillée en garçon androgyne, ambigu. Mais sa voix n'est pas

androgyne, c'est clairement une voix de femme. Personnage ambigu donc, que ce Fantasio.

L'Orchestre philharmonique de Radio France accompagnait les chanteurs, sous la direction de

Laurent Campellone. La mise en scène était de Thomas Jolly, et Elsbeth était interprétée par

Marie-Eve Munger, très belle voix de soprano. Le choeur était chanté par l'ensemble Aedes.

Fantasio

Voici toute la troupe à la fin du spectacle, depuis ma place. Fantasio est en pull rayé, avec un bonnet

jaune à clochettes sur la tête, c'est celui à qui le chef d'orchestre baise la main... (ambiguïté, quand tu nous tiens! :-)

Elsbeth est en blanc, le roi porte une couronne, le Prince a un habit vert et tient la main de Fantasio (bis repetita...)

 

C'était une découverte très plaisante et agréable à l'écoute que cet opéra nouveau d'Offenbach.

Il a été enregistré par France-Musique, qui le diffusera ce soir, 19 février 2017, à 19h.

Une très belle soirée, je recommande chaudement les représentations suivantes!

A défaut, vous pouvez l'écouter sur France-Musique et il sera disponible sur Culturebox

de France Télévisions à partir du 22 février. Nous sommes sortis vers 23h,  et je suis repartie

par la Seine, pour éviter de me perdre à nouveau dans les couloirs du métro Châtelet.

Le Théâtre du Châtelet depuis le pont sur la Seine

Le Théâtre du Châtelet depuis le pont sur la Seine

Sylvie, blogmestre

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • : Ex-blog des choristes des Choeurs de Paris 13, lieu d'échanges entre les choristes de Paris, de France, de Navarre et d'ailleurs! Instrumentistes de toutes cordes, vocales ou autres, bienvenue aussi!
  • Contact

Recherche