20 février 2017 1 20 /02 /février /2017 08:26

Hier, je suis arrivée presque à l'heure sur le parvis de Notre-Dame, à 10h01* (encore un effort, Sylvie!)

pour le début de la messe grégorienne, qui était célébrée par M. le chanoine Dupont-Fauville, et animée

par quatre messieurs de l'Ensemble vocal de Notre-Dame, sous la direction de Sylvain Dieudonné.

Dimanche 19 février 2017

Quoique je ne sois pas arrivée très tard, il me fut impossible d'avoir une feuille de cette

messe grégorienne, ce qui ne constitua pas un problème, car je pouvais la chanter par coeur.

L'Evangile selon Matthieu (c'est une année Matthieu), évoquait le principe antique "oeil pour oeil,

dent pour dent", et demandait de tendre l'autre joue si l'on vous giflait sur la joue droite. Le célébrant

nous apprit qu'il s'agissait d'une relecture, et que le "dent pour dent" était une modération de la riposte

qui vous arrachait la mâchoire (ce qui existe encore, même au XXIè siècle!) Quant à la gifle sur la joue droite,

je me suis demandé s'il n'y aurait pas un sens caché dans la proposition de tendre la gauche? En effet,

un droitier ne gifle pas un adversaire sur la joue droite, mais sur la joue gauche. Comme la latéralité

est importante dans les Ecritures, que pourrait aussi impliquer de tendre la joue gauche?

Répondre à l'agression en proposant deux fois plus qu'il n'est demandé par l'agresseur, de manière à

retourner l'agression pour en faire un don de soi, soit, mais la latéralité me pose question.

Dimanche 19 février 2017

A la fin de la messe, Mgr Chauvet nous annonça un concert le 21 février, de la Maîtrise d'adultes,

sous la direction de Henri Chalet, avec un programme d'Ave Maria de la Renaissance principalement.

Mgr Chauvet ajouta qu'il nous restait une semaine pour nous préparer progressivement au Carême,

le mardi gras (dernier jour de festin!) tombant le 28 février cet année. M. le chanoine Dupont-Fauville

ajouta quelques mots en anglais à la fin de la messe grégorienne après avoir constaté lors de

la communion qu'il y avait beaucoup d'anglophones à cette célébration.

 

La messe internationale qui suivit fut dite en français par Mgr Chauvet, avec des passages en

allemand et en italien (? il y a eu un problème de micro), et en anglais, par M. le chanoine de Malherbe.

Le Notre-Père de Rimski-Korsakov fut chanté en français. La célébration était animée par quatre solistes

SATB, qui chantèrent une messe en fa mineur de Josef Rheinberger (Kyrie, Sanctus, Agnus Dei),

accompagnés par Yves Castagnet à l'orgue de choeur (extrait ci-dessous du Sanctus par un autre choeur),

 

 

 

Nous sommes ressortis de Notre-Dame vers 12h40, et j'ai repris le RER à 12h42**.

 

Dimanche 19 février 2017

Sylvie, blogmestre

 

PS: lorsque je commets une erreur dans un article, notamment sur des noms de personnes, ce n'est pas volontaire, et

il est possible (bienvenu!) de corriger en m'envoyant un commentaire sur l'article concerné, merci beaucoup!

Les commentaires sont filtrés, si vous ne souhaitez pas qu'ils soient publiés, il suffit de le préciser.

Dimanche 19 février 2017
Dimanche 19 février 2017

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • : Ex-blog des choristes des Choeurs de Paris 13, lieu d'échanges entre les choristes de Paris, de France, de Navarre et d'ailleurs! Instrumentistes de toutes cordes, vocales ou autres, bienvenue aussi!
  • Contact

Recherche