1 février 2017 3 01 /02 /février /2017 09:30

J'ai assisté hier soir à la première représentation, sous forme d'oratorio, de l'opéra Carmen

de Georges Bizet, interprété par l'Orchestre national de France, le Choeur de Radio France,

la Maîtrise de Radio France, sous la direction de Simone Young.

Carmen

Arrivée Pont de l'Alma à 19h06* pour la représentation qui commençait à 19h30, les machines

à flasher étaient affligées d'un malaise, et j'eus tout le temps de grimper au 2è balcon où était ma place.

Le théâtre étant plein, j'avais du voisinage, dont à ma droite les parents d'une enfant de la Maîtrise.

Carmen

Je n'avais pas entendu l'Orchestre national de France depuis le concert du 14 juillet dernier...

Simone Young, chef d'origine australienne, était vêtue de dentelle et toute en énergie.

Carmen

Ci-dessus l'orchestre, le choeur, le chef tels que je les voyais du rang V du second balcon.

Il y aura une seconde représentation de ce concert-oratorio le 2 février, c'est une coproduction

Radio France - Théâtre des Champs Elysées, dont la salle se prête mieux à une production de ce type

que le grand auditorium de Radio France, et peut accueillir davantage de public.

Ci-dessous la moitié des enfants de la Maîtrise, qui entraient en scène par les deux côtés.

Carmen

Carmen, dans l'histoire de Prosper Mérimée, mise en scène par Bizet, est une cigarière andalouse,

bohémienne, qui séduit tout ceux qui passent, avec des amours, dira l'un d'eux, dont la durée

n'excède pas six mois. Un brigadier, Don José, incapable de se résigner à la fin de leur relation, lui sera

fatal, alors qu'elle s'est entichée d'un toréador, c'était écrit dans les cartes que lui ont lues ses amies...

Carmen

La musique de Bizet est brillante, l'oeuvre est classée "opéra comique" bien que sa fin soit sanglante.

Probablement parce que Carmen se moque de tout et de tous! La Carmen de la soirée, interprétée

par Marie-Nicole Lemieux, soprane québecoise, rousse à la peau claire, est une gitane inédite.

Carmen

Peu ou prou, nous connaissons tous Carmen, c'est l'un des opéras les plus donnés au monde,

pour sa musique entraînante, son intrigue simple et dramatique. Il était hier soir remarquablement

interprété, comme il se devait par les musiciens et les choristes en résidence à la Maison de la Radio.

Les enfants subirent le baptême du feu dans la chanson de la garde montante, puis revinrent à la fin

du spectacle pour chanter la gloire du toréador avec le choeur. Sofi Jeannin, chef de choeur

de la Maîtrise monta sur scène et je l'aperçus presque à l'aplomb de nous, entre les projecteurs.

Carmen

Ce furent deux heures quarante qui passèrent comme un rêve musical, tout était superbe,

et le public fut très enthousiaste. Il y avait des enfants dans les auditeurs, dont certains étaient de la

fratrie de ceux qui chantaient sur scène. Les solistes vinrent saluer le public, se tenant par la main.

Carmen

Simone Young, qui avait fait montre d'une maestria et d'un punch peu communs,

fit lever tout aussi énergiquement les pupitres des musiciens.

Carmen

Carmen sauta dans les bras de Don José à la fin du spectacle (interprété par Michael Spyres),

et avant ce grand moment, fit tournoyer l'élégante jupe bleue et noire de sa robe de scène.

 

 

Nous sommes ressortis du théâtre laborieusement, du fait de notre nombre, vers 22h30, comme

prévu par l'horaire officiel. Une superbe soirée, merci aux chanteurs, musiciens, chefs,

je recommande chaudement la représentation du 2 février!

 

Sylvie, blogmestre

 

 

Carmen

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • : Ex-blog des choristes des Choeurs de Paris 13, lieu d'échanges entre les choristes de Paris, de France, de Navarre et d'ailleurs! Instrumentistes de toutes cordes, vocales ou autres, bienvenue aussi!
  • Contact

Recherche