28 janvier 2017 6 28 /01 /janvier /2017 09:16

Il y avait hier soir un concert de l'Académie à l'opéra Garnier, intitulé "Scènes d'opéra". J'étais allée

à un concert similaire l'an dernier avec grand plaisir, et avais pu acheter un billet d'occasion

pour celui-ci (ma présence à l'opéra deux soirs de suite est le fait du hasard de la revente des billets).

Scènes d'opéra, concert de l'Académie
Scènes d'opéra, concert de l'Académie

Voici le billet et l'attestation d'achat, puisque le billet n'était pas à mon nom.

La place était située dans les 3è loges de face, au 3è rang. Je m'étais trompée d'une demi-heure dans l'horaire

(c'était à 20h et non à 20h30 comme je croyais), et arrivai in-extremis, la loge était pleine, il ne manquait plus que moi.

Ma voisine la plus proche cependant, une jeune femme étrangère disparut peu avant le début du concert et ne revint pas,

ce qui me laissa deux places à disposition.Ci-dessous, la vue depuis ma place avant le spectacle:

La salle de l'opéra Garnier depuis les loges 25-27

La salle de l'opéra Garnier depuis les loges 25-27

Le programme se composait de 7 extraits d'opéras, dont tous m'étaient connus par le nom,

mais dont je n'ai, musicalement, reconnu que deux, le premier et le dernier. La soirée aura

donc eu un bénéfice culturel certain dans l'accroissement de mes connaissances!

Scènes d'opéra, concert de l'Académie

Nous avons donc entendu en ouverture "Les joyeuses commères de Windsor" d'Otto Nicolai, puis

un extrait des "Capulets et Montaigus" de Vincenzo Bellini, acte I scène 2, où deux soprani

interprétaient Roméo et Juliette (il semble que ce soit usuel, et qu'il n'y ait eu qu'une exception notable à cette

règle: Claudio Abbado faisant chanter Roméo par un ténor en 1966), puis un extrait de "Martha", opéra

comique de Friedrich von Flotow, dont l'acte II fut chanté par quatre solistes des deux sexes.

L'orchestre de l'Opéra national de Paris

L'orchestre de l'Opéra national de Paris

Pendant l'entracte, j'allai quérir un Schweppes à la buvette, deux étages au dessous, qui servait plutôt du champagne,

mais le Scwheppes (qui contient du quinquina) est meilleur pour les enrhumés, et je présentais un gros rhume!

Puis je fis un tour par les salons extravagants, et ce qui semblait avoir été une salle de bal somptueuse.

Salle de bal (?) de l'Opéra Garnier

Salle de bal (?) de l'Opéra Garnier

La deuxième partie du concert était composée de quatre extraits d'opéras. Le premier était l'acte I

scène 4 de "Béatrice et Bénédict" d'Hector Berlioz, un duo amoureux, le second, l'acte II scène 2

de l'"Elixir d'amour" de Gaetano Donizetti, un autre duo amoureux, le troisième plusieurs extraits

enchaînés d'"Ariane à Naxos" de Richard Strauss, avec 7 personnages, et l'extrait final était

l'acte III des "Contes d'Hoffmann" de Jacques Offenbach, que j'ai vu l'an dernier à l'Opéra Bastille

et qui était bien frais dans ma mémoire, l'acte où Antonia est tentée par le Diable qui lui envoie

des visions de sa mère lui demandant de chanter alors que cela la tuera.

L'orchestre, les solistes, le chef

L'orchestre, les solistes, le chef

Le concert était interprété par l'Orchestre national de l'Opéra de Paris, sous la direction de

Patrick Lange, que l'on voit sur la photo ci-dessus, au milieu des solistes, qui étaient les chanteurs

de l'Académie de l'Opéra national de Paris. Une belle soirée de musique du XIXè siècle

(Ariane à Naxos est un peu plus tardif, de 1914) dans un monument exceptionnel de la même époque,

et l'occasion d'apprécier la relève lyrique et de découvrir des oeuvres moins jouées.

 

Quand je vais à l'opéra Garnier, je suis toujours frappée par les deux populations qui s'y côtoient sans se mêler:

celle qui boit du champagne dans les salles magnifiques du premier étage, et celle qui pique-nique à l'entracte

aux 3è et 4è étages d'une friandise tirée du sac. J'appartiens à la deuxième catégorie, mais plutôt parce qu'il serait

triste de boire du champagne seule! J'apprécie aussi l'émerveillement des auditeurs de la toute première fois,

ceux qui s'extasient sur tout, les Français et les autres  (et il y a matière à s'extasier, au Palais Garnier!)

Le concert s'est terminé vers 22h10, et nous sommes ressortis en rangs serrés de l'opéra.

 

Sylvie, blogmestre

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • : Ex-blog des choristes des Choeurs de Paris 13, lieu d'échanges entre les choristes de Paris, de France, de Navarre et d'ailleurs! Instrumentistes de toutes cordes, vocales ou autres, bienvenue aussi!
  • Contact

Recherche