30 janvier 2017 1 30 /01 /janvier /2017 09:15

Hier, après nourriture des mésanges (BA dominicale environnementale), je suis partie vers Notre-Dame de Paris, en retard,

pas à cause des mésanges, mais en raison des précautions multiples que je dois prendre avant de quitter mon domicile,

ai raté de justesse le train de 9h45 qui m'aurait permis d'arriver à l'heure, et suis parvenue sur le parvis à 10h10*.

Dimanche 29 janvier 2017

La messe grégorienne était commencée, et j'entendis les voix bien timbrées des enfants de la Maîtrise.

Il y avait des enfants et des adolescents, que j'ai vus de loin, sous la direction de Sylvain Dieudonné.

Dimanche 29 janvier 2017

Ma voix parlée était revenue depuis quelques jours, et, bonheur, ma voix chantée depuis la veille. Je pus donc

participer vocalement à la célébration. La messe fut dite par Mgr Beau, archevêque auxiliaire de

Notre-Dame de Paris, en français et en latin, avec la fin du sermon en anglais. L'Evangile selon Matthieu

était celle des pauvres de coeur, à qui le royaume des cieux appartient. La jeune Maîtrise anima

parfaitement la messe, y compris les plus petits, que je vis lors de la communion, avec une assurance

affirmée dans le registre grégorien. Mgr Chauvet, recteur de la cathédrale, nous fit part des

conférences de carême et des prochaines célébrations.

Dimanche 29 janvier 2017

La messe internationale qui suivit fut dite en français avec une lecture en anglais. Elle était animée

par un quatuor de solistes adultes de l'ensemble vocal de Notre-Dame, qui chantèrent la Missa

secunda de Hans Leo Hassler (Kyrie, Sanctus, et Agnus Dei), et le Beati omnes de Henry Purcell,

pendant la communion. Voici le Sanctus de Hassler, que j'ai bien aimé:

 

 

La messe fut célébrée par plusieurs chanoines que je ne connaissais pas. Nous sommes ressortis de Notre-Dame vers

12h30. Il y avait à la sortie une quête de l'Ordre de Malte pour la lèpre, ce qui m'a surprise, comme m'avait surprise

une quête de l'association Raoul Follereau dans le RER à l'aller, je n'aurais pas dû, il semble que la journée des lépreux

ait une date flottante. On est actuellement très sollicité de tous côtés, on sent que le pays ne va pas bien, c'est dur de

répondre que l'on n'a plus rien à donner parce qu'une autre personne nécessiteuse est déjà passée avant...

Encore plus dur pour celui ou celle qui reçoit la réponse à la place de la pièce escomptée.

Il devrait y avoir des distributeurs de monnaie dans les rues, même payants, ça rendrait service!

 

Sylvie, blogmestre

Dimanche 29 janvier 2017
Dimanche 29 janvier 2017

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • : Ex-blog des choristes des Choeurs de Paris 13, lieu d'échanges entre les choristes de Paris, de France, de Navarre et d'ailleurs! Instrumentistes de toutes cordes, vocales ou autres, bienvenue aussi!
  • Contact

Recherche