6 novembre 2016 7 06 /11 /novembre /2016 19:27

Ce matin je suis partie de chez moi plus tôt, et suis arrivée en gare d'Arcueil* pour voir partir le train de 9h33, mais il

y en eut un autre à 9h35. J'arrivai à Notre-Dame juste avant le début de la messe grégorienne, timing parfait.

Dimanche 6 novembre 2016

La messe grégorienne était animée par une dizaine de jeunes choristes féminines, sous la

direction de Sylvain Dieudonné,  J'étais ravie de l'entendre de l'introït à la communion! Les lectures

étaient d'une brutalité antique (on oublie parfois les deux mille ans ou plus qui nous séparent des acteurs de ces écrits,

mais là, impossible). La première lecture évoquait sept martyrs d'Israël, à qui l'on coupait les membres, et

l'Evangile, une femme qui avait dû épouser sept frères successivement pour nulle descendance,

ce qui résultait en une question théologique qui était posée à Jésus. Et je ne pouvais m'empêcher de

plaindre cette pauvre femme, quoique son sort eût été plus enviable que celui des martyrs, contrainte d'épouser

toute une fratrie nombreuse pour cause de reproduction. Les temps avaient changé, et c'était bien heureux!

Dimanche 6 novembre 2016
Dimanche 6 novembre 2016

La messe grégorienne s'étant terminée assez tôt, je décidai d'aller, entre les deux messes,

voir derrière le choeur de la cathédrale ce que les touristes allaient y voir.

Je vis deux très beaux bas-reliefs multicolores peints, des gisants, des chapelles, des ex-voto,

une vie plus intime de la cathédrale que ce que l'on voit dans la nef.  A revoir.

Dimanche 6 novembre 2016

Et des images de la construction de la cathédrale, et plusieurs maquettes.

Ci-dessous quelques petits personnages à l'oeuvre.

Dimanche 6 novembre 2016

Revenue dans la nef, je participai à la messe de 11h30, qui était animée par la Maîtrise d'enfants,

mixte, sous la direction d'Emilie Fleury. Les enfants chantèrent la messe brève à deux voix de

Léo Delibes (Kyrie, Sanctus, Agnus Dei), et le Panis Angelicus d'André Caplet à la communion.

Deux solistes féminines faisaient chanter l'assemblée.  Le Notre Père fut chanté en latin, comme

dans la messe grégorienne. Aux annonces, on nous rappela la clôture prochaine du Jubilé, les

concerts et auditions d'orgue, et les conférences de l'Avent qui débuteront à la fin du mois.

Nous sommes ressortis de Notre-Dame un peu avant 12h45** A mon arrivée chez moi, tout allait bien.

 

Sylvie, blogmestre

 

 

Dimanche 6 novembre 2016
Dimanche 6 novembre 2016
Dimanche 6 novembre 2016

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • : Ex-blog des choristes des Choeurs de Paris 13, lieu d'échanges entre les choristes de Paris, de France, de Navarre et d'ailleurs! Instrumentistes de toutes cordes, vocales ou autres, bienvenue aussi!
  • Contact

Recherche