19 octobre 2016 3 19 /10 /octobre /2016 02:37

Il y avait hier soir un très beau concert en la cathédrale, où la Maîtrise chantait les Vêpres d'un

confesseur de Wolfgang Amadeus Mozart, accompagnée par l'Orchestre de chambre de Paris.

Le Cantus in mémoriam Benjamin Britten, d'Arvo Pärt, et Cinq chants bibliques d'Antonin Dvorak

complétaient le programme musical de la soirée, interprétés par l'orchestre,

et une soliste, sous la direction d'Ariane Matiakh.

 Mozart, Pärt, Dvorak

Il y avait beaucoup de monde, qui faisait la queue autour de la cathédrale, ce qui était inhabituel. Arrivée sur le

parvis de Notre-Dame vers 20h10, je suis entrée dans l'édifice quasiment à l'heure du concert, soit 20h30.

Il n'y avait plus que dans les emplacements réservés qu'il restait de la place visuellement confortable...

Sur les côtés, il restait des places avec piliers, et les piliers de la cathédrale ont un tour de taille conséquent.

Je n'ai donc pas vu beaucoup de Maîtrise, mais étant assez près, je voyais bien les solistes.

Mgr Chauvet

Mgr Chauvet

Mgr Chauvet présenta le concert, qui était enregistré pour France-Musique.

Dans la première partie, se succédèrent le Dixit  Dominus, le Confitebor, le Beatus vir, le Laudate

pueri, le Laudate Dominum, que j'ai filmé, dont le solo était interprété par Maria Lueiro Garcia, souvent

entendue lors de concerts précédents en la cathédrale.et l'oeuvre se termina sur le Magnificat.

Ci-dessous, le Laudate Dominum (bravo Maria, bravo à tous!)

 

 

Ce fut impeccablement chanté comme toujours. Les choristes avaient été préparés par Henri Chalet,

qui monta sur scène lors des saluts, à la fin. Les jeunes solistes appartenaient à la Maîtrise

d'adultes de Notre-Dame de Paris. Il y avait des familles d'enfants et quelques fervents supporters, comme

ma jeune voisine qui prononçait les paroles et rythmait la musique chantée. Nous étions deux à avoir déjà

chanté ces Vêpres côte à côte, c'était sympathique. Les Vêpres furent très applaudies.

Un commentaire de la vidéo sur le vif et sur YouTube : " Maravillosa...estupenda genial...¡¡¡¡¡ "

Ariane Matiakh et Maria Lueiro Garcia

Ariane Matiakh et Maria Lueiro Garcia

Les choristes redescendirent des praticables, s'assirent, et l'Orchestre de chambre de Paris

attaqua la deuxième partie, en commençant par la pièce d'Arvo Pärt, instrumentale, avec cloche

tubulaire. Une oeuvre inconnue pour moi, d'un auteur que je ne connais que de nom, que j'ai trouvée

très jolie. Suivirent les cinq chants bibliques de Dvorak, en tchèque, chantés en solo par Nora Gubisch,

dont le livret écrit qu'elle est mezzo-soprane, mais que j'ai trouvé plutôt alto, avec une belle voix grave.

 

Les quatre premiers chants bibliques étaient beaux, le cinquième aussi, mais en outre, il rappelait

les Danses slaves du même compositeur (un extrait vidéo du 5è chant est ci-dessus).

Admirez au passage la souplesse et la grâce de la direction d'Ariane Matiakh...

Les applaudissements furent longs à la fin de ce très beau concert. Ma jeune  voisine était très

enthousiaste (c'est agréable, les auditeurs très enthousiastes aux concerts!) On offrit des fleurs aux solistes, je pris

des photos, profitant de la fin du concert pour me lever et y voir un peu mieux... Le concert s'est terminé

vers 21h50, nous avons mis du temps à ressortir de la cathédrale.

Nora Gubisch et Ariane Matiakh

Nora Gubisch et Ariane Matiakh

 

Sylvie, blogmestre

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • : Ex-blog des choristes des Choeurs de Paris 13, lieu d'échanges entre les choristes de Paris, de France, de Navarre et d'ailleurs! Instrumentistes de toutes cordes, vocales ou autres, bienvenue aussi!
  • Contact

Recherche