10 octobre 2016 1 10 /10 /octobre /2016 09:03

Hier après-midi, il y avait le concert d'ouverture de la saison 2016-2017 à l'Opéra de Massy,

enfin, le deuxième concert d'ouverture, le premier ayant eu lieu samedi soir, 8 octobre.

Grande pompe à Massy

Le programme musical comportait en première partie deux oeuvres d'Edward Elgar, le très connu "Pump

and circumstance" (ceux et celles qui ont chanté la 9è symphonie de Beethoven il y a quelques années se souviennent

probablement du "Land of hope and glory" qui l'accompagnait), et, dans un style très différent, le concerto pour

violoncelle, interprété par le jeune soliste Edgar Moreau sur son voloncelle du XVIIè siècle, au son extraordinaire.

Je suis arrivée à l'Opéra de Massy vers 15h50, en bus, sous un grand soleil trompeur. Le concert durait 2h10, était-il annoncé.

Il était joué par l'Orchestre de l'Opéra de Massy, sous la direction de Constantin Rouits.

Grande pompe à Massy

Voici ci-dessus la salle de l'opéra de Massy, qui se remplit à l'exception des trois derniers rangs derrière nous.

J'avais une place en bord d'allée. Le concert commença dans l'éclat des cuivres et des percussions.

Je notai qu'il fallait quatre percussions pour exécuter la partition: un tambour, une cimbale, une grosse caisse, et des timbales.

Puis vint le second Elgar, que l'on connait moins, avec ce joli concerto joué par Edgar Moreau et le magnifique

violoncelle réunis, ainsi que par l'orchestre de l'opéra de Massy. Le violoncelle avait la face avant bombée comme celle

d'un violon, ce qui devait contribuer à sa sonorité extraordinaire. J'ai une photo un peu floue prise avant l'entracte.

Edgar Moreau, le violoncelle tricentenaire, et Constantin Rouits

Edgar Moreau, le violoncelle tricentenaire, et Constantin Rouits

On nous avait demandé de ne pas prendre de photos pendant le concert, car les écrans lumineux gênent nos voisins.

Je me suis contentée de celle-ci prise hors concert, pour la première partie. A l'entracte, abusée par le grand soleil de la mi-

journée,  je n'étais pas suffisamment vêtue pour la température qui fraïchissait. Après un thé chaud, je m'installai en

haut de la mezzanine, où il restait des places inoccupées, au bord de la rangée extérieure pour pouvoir quitter la salle

sans déranger personne, si nécessaire. N'ayant plus de voisins que l'écran lumineux pouvait gêner, je pris une photo de

l'orchestre avant le début de la deuxième partie, qui était la 3è symphonie de Johannes Brahms.

L'orchestre de l'Opéra de Massy, dans la deuxième partie

L'orchestre de l'Opéra de Massy, dans la deuxième partie

Cette symphonie au premier mouvement dansant m'était moins connue que les 1ère et 2è du même

compositeur. Elle fut très joliment interprétée par l'Orchestre de l'opéra de Massy, cependant j'avais de plus

en plus froid. Je tins jusqu'au 3è mouvement inclus, le plus beau de mon point de vue, puis ressortis de la salle de

concert au début du 4è mouvement, puis de l'opéra, vers 17h54*. Un bus qui passa à 17h57** me ramena vers Arcueil,

et une heure plus tard, j'étais rentrée chez moi au chaud, ouf! Une très agréable après-midi, écourtée, avec

toutes mes excuses à l'opéra de Massy, dont j'ai été heureuse d'assister au concert d'ouverture.

 

Sylvie, blogmestre

retrait d'espèces à la sortie de l'opéra

retrait d'espèces à la sortie de l'opéra

Bus du retour

Bus du retour

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • : Ex-blog des choristes des Choeurs de Paris 13, lieu d'échanges entre les choristes de Paris, de France, de Navarre et d'ailleurs! Instrumentistes de toutes cordes, vocales ou autres, bienvenue aussi!
  • Contact

Recherche