1 octobre 2016 6 01 /10 /octobre /2016 08:14

J'ai entendu hier soir l'orchestre de chambre qui porte ce nom, qui semble issu de mes cours de droit, en

la cathédrale Saint-Louis des Invalides, où il donnait un concert en compagnie du

Jeune ensemble de Paris, sous la direction de Maxime Pascal.

Forces majeures

Le programme du concert se composait de la suite bergamasque de Claude Debussy,

du Tombeau de Couperin de Maurice Ravel, et de la Messe de Requiem de Gabriel Fauré.

Forces majeures

Le collectif Forces majeures est un ensemble à géométrie variable, ai-je appris, rassemblant des musiciens issus d'autres

formations de musique de chambre, de grands orchestres nationaux, ou de nouveaux lauréats sortant de leurs

formations supérieures musicales. Le Jeune choeur de Paris est un choeur de chambre du Conservatoire à

rayonnement régional de Paris, dirigé actuellement par Henri Chalet, après l'avoir été par Laurence Equilbey.

La cathédrale Saint-Louis des Invalides

La cathédrale Saint-Louis des Invalides

J'arrivai en avance et me plaçai à l'extrémité du dernier rang pour pouvoir me lever et prendre des photos.

La cathédrale Saint-Louis des Invalides se remplit entièrement, comme il est habituel lors des concerts. Enfin, personnellement

j'ai toujours assisté à des concerts avec une grande densité de public dans ce lieu, quoique il nous ait été dit que les

attentats avaient nui au spectacle vivant, en particulier à ceux organisés par le Musée de l'Armée.

Le concert commença par les deux oeuvres pour orchestre seul de Debussy, puis de Ravel. Deux oeuvres

romantiques, que je trouvai belles mais un peu décalées par rapport au cadre de cette église

du XVIIè siècle, pleine de drapeaux où l'on imagine spontanément plutôt des cuivres. Pour une raison

que j'ignore, cependant; la musique chorale de Fauré ne me donna pas cette impression de décalage.

Peut-être parce qu'il s'agissait d'un Requiem, et que Saint-Louis des Invalides est l'église des funérailles nationales...

Je ne sais. Le Requiem sonnait remarquablement bien. J'eus l'impression de l'entendre pour la première fois!

Le Jeune ensemble, et devant, l'orchestre Les Forces majeures

Le Jeune ensemble, et devant, l'orchestre Les Forces majeures

Ci-dessus le Jeune ensemble. Les soli étaient chantés par Amel Brahim Djelloul en soprano et par un

baryton qui avait remplacé au pied levé le concertiste prévu, qui était souffrant, mais dont je n'ai pas mémorisé le nom.

Les voix des choristes étaient jeunes, belles et puissantes, l'interprétation était très fine et sensible,

et le jeune chef se donnait à fond. Les choristes étant sur des praticables, le public voyait enfin quelque chose.

Notez la densité du public...

Notez la densité du public...

Ci-dessus la vue de l'orchestre et du choeur du fond de la cathédrale, avec moins de zoom.

Un très beau concert, très applaudi. Il s'est terminé vers 21h30, et nous sommes ressortis sous une fine pluie.

 

Sylvie, blogmestre

La grille des Invalides, et au loin, le Grand Palais

La grille des Invalides, et au loin, le Grand Palais

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • : Ex-blog des choristes des Choeurs de Paris 13, lieu d'échanges entre les choristes de Paris, de France, de Navarre et d'ailleurs! Instrumentistes de toutes cordes, vocales ou autres, bienvenue aussi!
  • Contact

Recherche