18 septembre 2016 7 18 /09 /septembre /2016 20:43

Samedi 17 septembre 2016 était la première journée du Patrimoine. Je vous avais indiqué que

Radio France donnait des concerts gratuits à cette occasion, et, pour ma part, j'avais réservé

une place pour une répétition publique de l'Orchestre Philharmonique, ce jour-là à 14h30.

Samedi 17 septembre 2016

Partie en avance d'Arcueil-gare, à 13h15, arrivée à Passy à 13h44* , j'étais devant la Maison de la Radio peu après 14h,

et pris ma place dans la longue file d'attente, qui avançait assez vite. Quand j'entrai dans l'auditorium, après le contrôle, le

niveau inférieur était en cours de remplissage. C'était le moment où jamais d'essayer des places où je ne suis jamais assise...

J'essayai les places qui sont au parterre, juste devant la scène. Voici la vue que l'on en avait:

Samedi 17 septembre 2016

Il me sembla que lorsque les sièges d'auditeurs seraient occupés, je ne verrais plus grand-chose.

Le premier balcon, mon repère favori, n'étant pas encore ouvert, j'allais essayer  la corbeille. C'était bien mieux.

Samedi 17 septembre 2016

Le public continuait à arriver, la salle était affichée complète pour cette répétition publique. Elle fut remplie au delà du premier

balcon, ce qui était joli pour une répétition. L'orchestre s'est installé peu à peu. Comme vous pouvez le constater sur les

photos, les musiciens étaient en tenue de ville, avec les étuis de leurs instruments à côté d'eux.

Samedi 17 septembre 2016

Mikko Franck arriva un peu après 14h30, et nous expliqua, en anglais, qu'il avait souhaité nous montrer

ce qu'on ne voit jamais quand on va au concert: une répétition précédant le concert. La répétition dura une

heure. Deux mouvements de la 1ère symphonie de Mahler furent joués, le 1er, et le 4ème. Ce ne fut

bien sûr pas linéaire, comme dans toute répétition, le chef faisait reprendre les passages qui ne lui

convenaient pas. Le public était remarquablement attentif (regarder une répétition est quand même un peu frustrant

quand on n'y participe pas... il est vrai que tous les mélomanes ne sont pas pratiquants!), et il n'y eut pas de bébé gazouilleur

ni d'empoignade comme le 21 juin pour la Fête de la musique. C'était très intéressant. Le public applaudit trois fois,

après chacun des deux mouvements, et à la fin. Mikko Franck a disparu très vite après la répétition,

j'ai pris une photo à la volée, mais elle est floue. Voici pour conclure une autre photo de l'Orchestre symphonique

de Radio France et du public derrière lui, très près, comme vous le voyez.

Samedi 17 septembre 2016

J'ai repris le métro à Passy à 15h54** après avoir croisé sur l'avenue du Président Kennedy deux autobus fous fous fous des

années 30, sortis de leur réserve pour les Journées du Patrimoine, et qui filaient un bon 40km/h attestant de leur grande forme!

 

Photo RATP, je n'ai pas eu le temps de sortir mon appareil!

Samedi 17 septembre 2016
Samedi 17 septembre 2016

Je suis ressortie le soir, départ à 20h15 d'Arcueil-gare vers l'église de la Madeleine où le choeur Amadeus donnait

un Requiem de Mozart, accompagné par l'orchestre de Jean-Louis Petit, qui dirigeait le concert.

Samedi 17 septembre 2016

Des affiches jaunes signalaient le concert de la rue, quand j'arrivai place de la Madeleine.

Samedi 17 septembre 2016

Le concert commença à 21h par une première partie où furent chantés par la soliste soprano les

Ave Maria de Schubert et de Gounod, puis le choeur entra, et chanta le cantique de Jean Racine

de Gabriel Fauré, puis l'Ave verum corpus de Mozart. Le choeur et l'orchestre enchaînèrent

ensuite la seconde partie, constituée du Requiem de Mozart.

Samedi 17 septembre 2016

J'aime bien ces concerts du samedi soir, qui bénéficient d'une ambiance recueillie. J'aurais du chanter au concert

précédent du choeur Amadeus, en renfort, le 20 août dernier, mais un problème de santé m'en a empêchée.

Voici un extrait du Requiem de Mozart du 17 septembre, le "Quam olim Abrahae":

 

 

Le concert s'est terminé sous les applaudissements vers 22h25. Après un bref détour dans le quartier,

j'ai repris le métro à 22h40, contente de ne rentrer chez moi "que" vers 23h20... On sait enfin qui plante de la rhubarbe

sur les marches de la Madeleine, c'est la mairie de Paris :-) N'y goûtez pas, ce n'est pas de la rhubarbe! Dommage.

 

Sylvie, blogmestre

Samedi 17 septembre 2016
Samedi 17 septembre 2016
Samedi 17 septembre 2016

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • : Ex-blog des choristes des Choeurs de Paris 13, lieu d'échanges entre les choristes de Paris, de France, de Navarre et d'ailleurs! Instrumentistes de toutes cordes, vocales ou autres, bienvenue aussi!
  • Contact

Recherche