31 août 2016 3 31 /08 /août /2016 07:42

Hier soir, j'ai entendu un concert baroque donné par le trio masculin Trio Musica Humana, deux solistes

féminines, et un organiste, en la cathédrale Notre-Dame de Paris. En musique classique, pendant cet été,

 la permanence des concerts fut assurée principalement par Notre Dame, l'église de la Madeleine, la Sainte Chapelle, et

Saint Louis en l'Ile (ainsi que Saint Ephrem et Saint Julien le Pauvre, en récitals), et plus sporadiquement par d'autres églises.

Quand j'arrivai à 20h20 sur le parvis, Notre Dame rosissait face au soleil de plus en plus rasant.

Trio Musica Humana

Le concert du soir était chanté par d'anciens choristes de la Maîtrise de Notre-Dame, accompagnés

par l'organiste Jean-Luc Ho, alternativement à l'orgue de choeur et à l'orgue positif. Le trio Musica Humana

est composé de Yann Rolland, contre-ténor, de Martial Pauliat, ténor, et d'Igor Bouin, baryton. Les deux

solistes féminines étaient deux sopranos, Isabelle Savigny, et Eugénie de Padirac. Le programme

comprenait trois pièces de Jean Sébastien Bach, dont "Jesu meine Freude" en version intégrale,

deux de William Byrd, une de Matthias Weckmann, une de Dietrich Buxtehude, et une de Felix

Mendelssohn, pour qui Bach fut une grande source d'inspiration. Le concert, qui s'intitulait

"Bach à Notre-Dame", quoique présentant des oeuvres du XVIè au XIXè siècle, pouvait se réclamer

d'une identité pré-baroque,baroque, et post-baroque autour de Bach.

Trio Musica Humana

Ouvert par le trio de voix masculines, dans le Magnificat de Weckmann, un chant de louanges

à l'unisson entrecoupé d'orgue de choeur, le concert continua par le Kyrie puis le Gloria à trois voix de Byrd,

suivi du Memento saluctis auctor. Les deux solistes féminines se joignirent alors au trio masculin pour

interpréter Jesu meine Freude de Bach, avec l'orgue positif, puis il y eut Herr nun lassest Du de

Mendelssohnn qui est écrit à quatre voix aussi, suivi de Der Gerechte kommt uns de Bach qui est à cinq voix,

et de Jesu bleibet meine Freude qui est écrit à quatre voix. Quelque part, j'ai raté une adaptation, car il y eut un autre

choeur chanté à trois voix masculines, mais je ne voyais pas suffisamment le programme d'où j'étais pour l'annoter au fur

et à mesure de son déroulement, et je ne sais lequel c'était. Voici un extrait de Jesu meine Freude:

 

 

Un beau concert, qui a beaucoup plu au public présent, dont des mélomanes allemands

devant moi (forcément plus critiques). J'ai trouvé l'initiative du trio vocal masculin, avec ajout

ponctuel de voix féminines  très intéressante. Comme vous pouvez l'entendre ci-dessus, les voix sont très belles.

Nous sommes ressortis vers 21h45, sortie laborieuse dans la nef, il y avait beaucoup de monde, en cette fin d'été.

 

Sylvie, blogmestre

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • : Ex-blog des choristes des Choeurs de Paris 13, lieu d'échanges entre les choristes de Paris, de France, de Navarre et d'ailleurs! Instrumentistes de toutes cordes, vocales ou autres, bienvenue aussi!
  • Contact

Recherche