28 août 2016 7 28 /08 /août /2016 08:22

Quelle température faisait-il hier, samedi 27 août à Paris? Dans mon studio, la cuisine a dépassé 30°C... Vers 15h30, un peu plus

tard que je l'aurais souhaité, je me suis mise en route vers le Parc floral de Paris. Partie d'Arcueil-gare à 15h45*, j'y suis

arrivée à 16h48**, après une marche d'une dizaine de minutes à partir du métro Château de Vincennes.

Samedi 27 août 2016
Samedi 27 août 2016

Depuis l'entrée Pyramide du Parc Floral, on entend le concert du jour donné par l'Orchestre National

d'Ile-de-France, dans l'espace couvert nommé Delta, sous la direction d'Enrique Mazzola.

Samedi 27 août 2016

Je me dirige vers le lieu de concert, entouré d'auditeurs assis ou allongés sur les pelouses.

A mon arrivée, Tchaïkovski se termine, et l'orchestre passe à Ligeti.

Samedi 27 août 2016

On me donne un programme du Festival Classique au vert à l'entrée du Delta,

dans lequel il y a la page du concert ci-dessus.

Samedi 27 août 2016

Après le concert Romanesc, nous entendons des danses de Béla Bartok, puis de Zoltan Kodaly.

Le programme du jour est hongrois, et me rappelle un sejour choral à Budapest, dans une chaleur d'août

encore plus prononcée que celle d'aujourd'hui à Paris, une de ces touffeurs de l'Est où l'on ne bronze même pas...

Ici, les derniers rangs ont le dos au soleil, et au bout d'un moment, ça cuit un peu. L'orchestre est superbe, comme

je le connais. Le premier violon hongrois Kristof Barati est impressionnant, et Enrique Mazzola a son

enthousiasme et son grand sourire communicatifs. Une belle après-midi. Le public est ravi!

L'Orchestre national d'Il-de-France au Festival Classique au vert

L'Orchestre national d'Il-de-France au Festival Classique au vert

Le concert se termine vers 17h40, sous les applaudissements. L'orchestre national d'Ile-de-France

nous gratifie d'un bis, en rejouant l'un des mouvements du concert Romanesc. Puis nous nous dispersons,

et je ressors du Parc Floral, car il faut retourner vers le centre de Paris, pour la répétition du concert du

Requiem de Mozart du 28 août à Saint Louis en l'Ile, et manger avant, et boire, boire, boire... (de l'eau!)

Mais je ne quitte pas les lieux sans aller saluer le château royal, une vieille connaissance.

Donjon du Château de Vincennes

Donjon du Château de Vincennes

Samedi 27 août 2016

Je vais faire une pause en plein air, dans cette belle journée d'une belle fin d'été, aux Tuileries,

et voir si la biquette rencontrée l'an dernier dans les fossés y tond toujours les pelouses.

Mais d'abord, halte ravitaillement.

Samedi 27 août 2016
Le Jardin des Tuileries, en face du Musée d'Orsay

Le Jardin des Tuileries, en face du Musée d'Orsay

Après un repas restructurant (et beaucoup d'eau!), je repars vers l'Ile Saint-Louis.

Des cris d'émoi viennent de la fête foraine... rien de grave, juste de l'émotion circulaire de manège.

Samedi 27 août 2016
Samedi 27 août 2016

Arrivée Pont-Marie à 19h52, et à l'église Saint-Louis en l'Ile vers 20h. Pointage à l'entrée,

les musiciens se mettent en place, et les choristes suivent peu après. Répétition du Requiem de Mozart,

sous la direction de Laurent Brack, avec l'Orchestre de l'Académie de l'Ile Saint Louis.

Répétition générale Requiem de Mozart à Saint Louis en l'Ile

Répétition générale Requiem de Mozart à Saint Louis en l'Ile

Nous terminons la répétition un peu avant 22h, je traverse les deux îles pour reprendre le RER à Saint Michel

Notre-Dame, deux trains passent qui ne s'arrêtent pas chez moi, où j'arrive vers 23h.

Ce matin mes jambes ne vont plus nulle part, ce n'était pas prévu...

 

Sylvie, blogmestre

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • : Ex-blog des choristes des Choeurs de Paris 13, lieu d'échanges entre les choristes de Paris, de France, de Navarre et d'ailleurs! Instrumentistes de toutes cordes, vocales ou autres, bienvenue aussi!
  • Contact

Recherche