16 juillet 2016 6 16 /07 /juillet /2016 18:27

On sut assez tardivement quelle serait la teneur de la partie précédant le feu d'artifice de Paris, pour le 14 juillet. Y aurait-il

un concert comme les années précédentes? La réponse arriva sous la forme d'une annonce entendue sur France Inter,

une semaine avant la fête nationale. L'an dernier, j'étais allée au Champ de Mars en compagnie d'autres personnes rencontrées

sur un site de sorties. L'unique sortie proposant le concert du 14 juillet avait été prise d'assaut, je décidai d'en lancer une autre.

Un peu trop vite... Un ou deux jours plus tard, Radio France m'adressa une invitation pour deux personnes, pour assister au

concert du Champ de Mars dans un espace réservé à l'avant, d'où, j'imagine, l'on voyait et l'on entendait très bien.

Entretemps, des personnes s'étaient inscrites à la soirée que j'avais lancée... Je décidai d'honorer l'engagement pris.

Les personnes assises dans les allées

Les personnes assises dans les allées

A l'entrée du Champ de Mars, les forces de l'ordre fouillaient tous les sacs. L'alcool et le verre étaient prohibés, mais nous ne le

savions pas. J'avais failli apporter une bouteille de vin pétillant et des gobelets en plastique, puis renoncé devant le poids.

Bien m'en prit, mon vin pétillant aurait fini dans une poubelle! Nous nous sommes retrouvés vers 19h-19h15, devant le Mur pour

la Paix, qui fait face à l'Ecole militaire. Il y avait déjà beaucoup de monde... En fait, la pelouse était remplie de gens sur toute sa

surface, des personnes s'étaient même installées sur le sable des allées. Il ne restait plus de place que sur les côtés.

L'Euro de foot et sa fan-zone étaient passés par là... L'herbe de la pelouse était dans un piètre état. Mais c'est très résilient,

l'herbe. Elle va ressusciter dès qu'on la laissera tranquille. Ce n'était pas encore pour ce soir-là, cependant!

Notre petit coin tranquille...

Notre petit coin tranquille...

Nous n'étions pas trop éloignés de la scène et pensions bien entendre, et nous verrions un peu, entre les pins qui nous

entouraient. J'avais cependant oublié que les arbres absorbent les sons... et que le mouvement incessant allait boucher la vue.

La scène, à notre hauteur, vue du bord de la pelouse centrale

La scène, à notre hauteur, vue du bord de la pelouse centrale

Je l'ai déjà dit, mes goûts ont évolué depuis l'an dernier, quand j'ai commencé ce pélerinage musical, en juillet 2015. L'an dernier,

j'avais apprécié d'être là, d'entendre un peu, de voir un peu, de vivre une soirée marquante. Cette année, j'ai eu du mal avec

l'incivilité généralisée (vous êtes assis par terre, on vous enjambe comme si vous étiez un sac de patates...), avec les palabres

incessantes, voire les lecteurs de CD de nos voisins (qui avaient fumé trop de "beuh" et se sont déclarés ravis de "faire ch...

tout le monde", sic). Bref, j'ai pensé que j'aurais mieux fait d'aller dans l'espace réservé où m'avait invitée Radio France...

Ci-dessous, l'illustration de ce que je viens d'écrire. J'ai extrait une minute du concert diffusé par France 2, et la même minute

de concert enregistrée le soir du 14 juillet de ma place sur la pelouse. Je n'aurais pas rendu justice à l'Orchestre national

de France en ne présentant que mon seul enregistrement, que France 2 m'en excuse. Le concert entier

peut être vu et revu pendant une semaine sur le site de replay de France Télévisions, pluzz.fr, voici le lien direct

 

Erratum: vous ne pourrez pas voir l'extrait du concert diffusé à la télévision incrusté ci-dessous, France TV l'a bloqué

pour cause de "droits d'auteur" (il doit s'agir de la propriété intellectuelle du réalisateur, les mânes de Bizet n'y sont

pour rien!) en revanche, vous pouvez l'entendre en suivant le lien direct ci-dessus, à 30' 25" du début du concert.

 

 

Ci-dessus le concert joué et chanté par l'orchestre, le soliste et le choeur, et ci-dessous ce que nous entendions:

 

 

Ce qui frappe en écoutant les deux enregistrements, c'est le faible niveau musical du second. Tout à la fin du concert,

quand Stéphane Bern a remercié les musiciens, nous avons été très surpris de l'entendre distinctement (ses commentaires

diffusés à la télévision ne nous étaient pas audibles). Pourquoi le présentateur était il plus amplifié que les musiciens?

Nous avons pique-niqué, puis le groupe s'est dispersé pendant le concert pour trouver un meilleur emplacement pour le

feu d'artifice. Je suis restée sur place avec une, puis deux autres personnes. Le concert s'est achevé vers 23h.

Le feu d'artifice a débuté peu après. Il y avait un pin qui me masquait la Tour Eiffel, de toute manière entourée de fumée.

Les fusées semblent donc sortir du pin, j'ai trouvé que c'était joli, un pin en ombre chinoise sur un ciel coloré...

 

 

Cette vidéo de feu d'artifice, et plus particulièrement la Marseillaise cristalline, presque enfantine, est dédié aux victimes de Nice.

Quand le feu d'artifice de Paris a été tiré, l'attentat avait déjà eu lieu, mais nous ne le savions pas. Les forces de l'ordre ont eu

l'excellente idée de faire comme si tout allait bien, évitant une panique possible. Nous sommes ressortis paisiblement.

 

 

Grâce à la vigilance des gendarmes et CRS, il n'y a pas eu de tessons de bouteilles dans les allées cette année. Passy,

Bir-Hakeim, Dupleix, La Motte-Piquet étaient fermées. On nous a fait contourner l'Ecole militaire par le nord. Je suis repartie

par l'avenue Duquesne, puis ai retrouvé le métro à Sèvres-Lecourbe, en bénéficiant par chance d'une baisse relative

de la demande. D'autres ont marché jusqu'à Pasteur et n'ont pu monter dans la rame trop pleine...

 

Sylvie, blogmestre (éreintée... rentrée après une heure du mat')

 

PS; merci à Radio France pour l'invitation, qui m'a beaucoup touchée, même si les circonsatnces ont fait que je n'en ai pas usé.

Mais une autre fois, je laisserai mes scrupules au placard, c'est promis. Merci aux musiciens, aux solistes et aux choristes

pour ce superbe concert que l'on peut heureusement revoir dans de bonnes conditions sur France 2... merci France 2!

Et merci à Daniele Gatti qui a dirigé cet orchestre qui fut le sien pendant 8 ans, avant de partir pour Amsterdam.

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • : Ex-blog des choristes des Choeurs de Paris 13, lieu d'échanges entre les choristes de Paris, de France, de Navarre et d'ailleurs! Instrumentistes de toutes cordes, vocales ou autres, bienvenue aussi!
  • Contact

Recherche