3 juin 2016 5 03 /06 /juin /2016 08:11

Il y avait hier soir un concert exceptionnel en la cathédrale Notre-Dame de Paris, auquel j'ai assisté.

Il s'agissait de l'ultime étape de la tournée en Italie et en France du Choeur de la Chapelle royale de

Copenhague, sous le patronage de son Altesse royale le Prince Henrik du DanemarK,

présent au concert, en compagnie de Monseigneur l'Archevêque de Paris.

Copenhagen Royal chapel choir

Partie d'Arcueil-gare à 19h37, je suis arrivée sur le parvis de la cathédrale avant 20h, et avant l'ouverture des portes.

Tandis que je faisais la queue sur le parvis pour entrer dans la cathédrale, j'ai remarqué deux gargouilles près de

la tour sud, qui semblaient surveiller la montée de la Seine... le RER C était fermé, mais le B roulait toujours.

Copenhagen Royal chapel choir

A l'intérieur, le public était très cosmopolite. Le centre avant de la nef était réservé et ceint de rubans bleus, je me suis faufilée

dans une travée latérale d'où l'on voyait bien, en compagnie de trois dames danoises, et d'une Suédoise qui m'a dit

être à Paris pour chanter dans des concerts de jazz, peut-être un concert à venir sur ce blog...

Copenhagen Royal chapel choir

La clarté du jour, même sous un ciel très couvert, permettait encore d'apprécier le jeu de la lumière dans la rosace qui était à

ma gauche, à l'extrémité du transept (dans celle de droite aussi, mais j'étais trop près pour qu'une photo soit intéressante).

Copenhagen Royal chapel choir

Le choeur s'est mis en place vers 20h40, mais pas sur les praticables prévus à cet effet devant l'autel.

Composé d'une cinquantaine de choristes, de jeunes garçons en costume marin bleu marine (comme le

Tomanerchor de Leipzig), et d'hommes en costume noir, sous la direction de Ebbe Munk, les choristes sont

venus se placer autour de l'espace réservé à l'avant de la cathédrale, et ont chanté le premier choeur

a capella dans cette disposition, il s'agissait d'une pièce de Carl Nielsen, "Star of the night".

Puis les choristes se sont disposés sur les praticables, les plus jeunes à l'avant.

Copenhagen Royal chapel choir

Le concert présentait des oeuvres scandinaves, italiennes, et françaises. La partie d'introduction était

composée de quatre pièces de Carl Nielsen, Edvard Grieg, Poul Ruders, et Frode Bitsch. Puis venaient des

pièces "de Pâques à la Pentecôte", de Palestrina, Couperin, Nielsen, Fleury, et de Morten Laurisden qui

est un compositeur américain contemporain d'origine danoise. En conclusion, venaient une oeuvre

de Laurisden sur la naissance du Christ et une oeuvre du soir, une prière, de Nielsen.

 

Voici le  Dominus regit me de Carl Nielsen:

 

 

Le choeur est un choeur de voix de garçons et d'hommes, dans la tradition européenne, nous dit le livret,

une Maîtrise de garçons, dirait-on en français.Il est le seul choeur de ce type en Scandinavie, et a été créé

en 1924 par Mogens Wöldike. Les enfants y reçoivent une éducation générale et une éducation musicale

et vocale complète. Le choeur réside dans la cathédrale de Copenhague depuis 1959. Ebbe Munk en a pris

la direction en 1991, et a initié les concerts et tournées internationales. Le choeur de la chapelle royale de

Copenhague chante pour les événements de la famille royale danoise, mariages, funérailles, baptêmes.

 

Voici un extrait de Lux aeterna de Morten Laurisden, intitulé "O nata lux"

 

 

Vous pouvez remarquer que le choeur avait changé de disposition, et s'était placé devant son Altesse royale

et Monseigneur l'Archevêque pour la fin du concert. Il s'agissait d'un excellent choeur et d'un très beau

concert. Certaines pièces étaient accompagnées à l'orgue de choeur par Hanne Kuhlmann, ou jouées à

l'orgue seul. Dans ce cas, les enfants du choeur s'asseyaient alignés sur les praticables, les jambes croisées comme

en cours de gymnastique, sur injonction de leur chef de choeur, ce que je n'avais encore jamais vu faire. Les auditeurs

se levèrent pour applaudir le choeur, l'organiste, et le chef de choeur, qui nous adressa un petit discours en

français qu'il parlait très bien, pour remercier et annoncer le bis du concert, une prière de Nielsen.

Le concert se termina vers 22h, la nuit n'était pas encore tombée mais peu s'en fallait.

 

Sylvie, blogmestre

 

 

Copenhagen Royal chapel choir

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • : Ex-blog des choristes des Choeurs de Paris 13, lieu d'échanges entre les choristes de Paris, de France, de Navarre et d'ailleurs! Instrumentistes de toutes cordes, vocales ou autres, bienvenue aussi!
  • Contact

Recherche