15 mai 2016 7 15 /05 /mai /2016 17:36

Ce 15 mai après-midi, partie d'Arcueil-gare à 14h23, j'avais l'intention d'aller entendre Boréale, l'un des choeurs de notre camarade

Louis-Michel, mais j'étais fatiguée, c'était loin, et je suis descendue du train en route... Il y avait un autre concert à 15h

en l'église Notre-Dame du Liban, un Requiem de Mozart arrangé pour quatre voix égales de femmes,

chanté par l'ensemble vocal Aliénor, sous la direction de Paul-Marcel Nardi, accompagné par l'ensemble

instrumental Villa-Bohême. Je me suis arrêtée au Quartier latin, moins éloigné pour moi que Daumesnil, et curieuse

d'entendre ce que donnait un arrangement pour voix féminines seules du Requiem de Mozart.

 

Notre-Dame du Liban est une jolie église néo-gothique, située rue d'Ulm, déjà rencontrée sur ce blog.

Je pus bénéficier du tarif étudiant, une bonne surprise!

Notre-Dame du Liban

Notre-Dame du Liban

Billet de concert à tarif réduit acheté sur place

Billet de concert à tarif réduit acheté sur place

Je suis arrivée vers 14h50, me suis assise à une place avec visibilité (réduite car l'orchestre

et les choristes étaient au même niveau que nous, mais j'ai pu monter sur des marches pour les photos).

Les choristes étaient disposées en arc de cercle autour de l'orchestre et du chef, sur un seul rang.

Les choristes, en noir avec des foulards de couleur

Les choristes, en noir avec des foulards de couleur

Il y avait en première partie le Magnificat d'Antonio Vivaldi, qui est une pièce de durée moyenne, que je ne connais

pas particulièrement. J'ai été involontairement déroutée de ne pas entendre de sonorités graves (l'habitude...)

Pourtant mon tout premier choeur, à douze ans, était un choeur à voix égales... il faut croire que j'ai oublié.

Puis vint le Requiem de Mozart arrangé pour quatre voix féminines. Les hommes parviennent à chanter

aigu puis grave, mais pas les femmes. Arranger une oeuvre pour voix mixtes pour en faire une oeuvre pour

voix égales revient en pratique à supprimer une octave de la tessiture globale du choeur, sauf erreur de ma part.

Le début fut prometteur, auditivement rien ne manquait dans les entrées. La suite confirma cette opinion,

quoique -c'est mon point de vue de choriste qui a beaucoup chanté le Requiem de Mozart- les mouvements

m'ont semblé inégalement arrangés, je veux dire que certains sonnaient mieux que d'autres. J'attendais avec

impatience le Confutatis, sommet masculin de l'oeuvre. Eh bien il était excellent, et l'on aimerait que les

ténors et basses des choeurs mixtes montrent autant de pugnacité, ce qui n'est pas toujours le cas, hum !

 

 

L'ensemble vocal Aliénor, que je ne connaissais jusque là que de nom, est un choeur de haute qualité.

Connaissant tous les pièges de l'oeuvre dans ma voix de soprane, j'ai entendu les choristes sopranes les surmonter

l'un après l'autre, avec une grande élégance. Le fatidique Ne cadant fut un régal auditif, merci mesdames !

 

Concernant l'adaptation du Requiem de Mozart, le pari est gagné et l'adaptation validée. Elle pourra

servir aux multiples choeurs de femmes, et d'enfants, qui n'ont pas les harmoniques graves permettant

de chanter l'original. Ce qui permettra de populariser davantage le Requiem de Mozart.

Ce raisonnement peut s'appliquer d'ailleurs à d'autres grandes oeuvres du répertoire, quelque chose me

dit que le Requiem de Mozart n'était qu'un précurseur, et que l'accueil qui serait fait à ce Requiem au

féminin sera déterminant pour la suite des adaptations pour choeurs à quatre voix égales.

Si je peux me permettre la suggestion de redonner cette oeuvre en concert hors d'un week-end prolongé,

cela lui assurerait plus d'auditeurs. Je contribue modestement par mon petit blog à en parler...

Bonne continuation à toutes, et mes félicitations au choeur, à l'orchestre, aux solistes, et

au chef de choeur! Le concert s'est terminé dans les applaudissements, vers 16h30**

 

Sylvie, blogmestre

 

Erratum: l'ensemble vocal Aliénor, par un message de sa présidente que vous pouvez lire au bas

de cet article, m'a informée que le Magnificat et le Requiem avait tous deux été chantés

à quatre et non à trois voix... C'est corrigé. Merci de m'avoir avertie.

 

PS: à l'attention du choeur Boréale, Louis-Michel a imaginé une solution pour que ce blog

parle de votre concert du 15 mai, à laquelle je souscris... à très bientôt.

 

*Départ d'Arcueil-gare à 14h23

*Départ d'Arcueil-gare à 14h23

**Retour à 16h38 de la gare RER Luxembourg

**Retour à 16h38 de la gare RER Luxembourg

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article

commentaires

Muriel Dunoyet 18/05/2016 23:39

Bonjour,
Je suis Présidente d'Aliénor et tiens, au nom de notre Ensemble Vocal Féminin et au nom de notre Chef de Choeur, Paul-Marcel Nardi, à vous remercier de ce bel article ... Nous sommes ravis d'avoir pu partager avec vous cette version inédite du Requiem de Mozart "au féminin".
Petite précision : nous avons chanté les deux oeuvres (Magnificat de Vivaldi et Requiem de Mozart) à " quatre " voix égales féminines, grace à un travail minutieux de transposition qui a duré plus d'un an.
Musicalement votre et au plaisir de vous entendre a notre tour.

Blog des choristes des CP13 19/05/2016 09:05

Bonjour, merci Muriel pour votre commentaire et cette précision. Je vais corriger. Il m'a semblé effectivement, en examinant les départs et les choristes, qu'il y avait quatre voix, mais j'avais lu trois voix dans les descriptifs, j'ai pensé m'être trompée...
Bravo pour tout ce travail et pour le résultat! Nous chanterons la messe en ut de Mozart et le Requiem de Cherubini le 13 juin en l'église de la Trinité, si le coeur vous en dit. Amicalement,
Sylvie

Présentation

  • : Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • : Ex-blog des choristes des Choeurs de Paris 13, lieu d'échanges entre les choristes de Paris, de France, de Navarre et d'ailleurs! Instrumentistes de toutes cordes, vocales ou autres, bienvenue aussi!
  • Contact

Recherche