27 avril 2016 3 27 /04 /avril /2016 08:55

Il y a des moments de grâce dans la vie... Hier soir, après mes protestations du matin, j'ai pu aller

voir Rigoletto de Verdi à l'Opéra Bastille sans escorte visible, et l'opéra m'a enchantée!

L'Orchestre et les Choeurs de l'Opéra national de Paris

étaient placés sous la direction de Nicola Luisotti.

Billet d'occasion

Billet d'occasion

J'avais une place d'occasion achetée à un autre amateur d'opéra empêché pour la soirée, sur l'une

des galeries latérales, surplombant la salle à l'exception du haut du deuxième balcon, ce qui

permettait d'embrasser toute la salle et ses proportions formidables d'un seul regard.

 

La salle de l'opéra Bastille vue de la galerie 5

La salle de l'opéra Bastille vue de la galerie 5

Je n'avais encore jamais été placée là, on est obligé de se pencher sur la balustrade pour voir,

mais on est plus proche de la scène, ce qui est très appréciable.

L'ensemble des chanteurs et figurants de l'opéra Rigoletto

L'ensemble des chanteurs et figurants de l'opéra Rigoletto

Rigoletto est bossu, et officie comme bouffon auprès du Duc de Mantoue, au XVIè siècle (il s'agissait

au départ de la Cour de François Ier, et du bouffon Triboulet, d'après la pièce de Victor Hugo

"Le roi s'amuse") Lorsque le rideau se lève, on découvre Rigoletto grimé et prostré, tenant dans

ses bras une boîte en carton qu'il ouvre, où l'on entrevoit un costume d'Arlequin. De la boîte sort aussi

l'évocation de son passé récent, de la suite d'événements qui l'ont conduit à sa situation misérable 

actuelle. Ces événements prennent vie sous nos yeux, nous voyons la cour du Duc de Mantoue, et

Rigoletto à l'oeuvre, moqueur, railleur et persifleur. Puis, nous le voyons dans l'intimité, auprès de sa fille

Gilda, le soleil de sa vie. Mais les courtisans du Duc ont repéré Gilda, et sa grande beauté leur a fait

croire qu'elle était la maîtresse du bossu. Ils décident de se venger des persiflages de celui-ci en enlevant

Gilda, et en l'offrant au Duc qui la courtise depuis plusieurs semaines,et qu'elle trouve agréable. Dupé

par leur ruse, le bouffon, découvrant qu'il a été abusé, leur révèle que Gilda est sa fille, et la retrouve...

déflorée et amoureuse de son séducteur. Rigoletto s'adjoint un tueur pour venger l'honneur de la famille,

dont la soeur séduit le Duc, qui est un coureur de jupons. Mais elle aussi en tombe amoureuse, et

propose de tuer Rigoletto et d'empocher les 20 louis promis, laissant la vie sauve au Duc. Finalement,

c'est Gloria qui est tuée, car elle a fauté, et souhaite que le Duc survive. Le tueur et sa sœur encaissent

le prix du sang, et la vengeance ourdie par Rigoletto, qui avait fait l'objet d'une malédiction, retombe

sur sa tête. Il reste seul, avec la robe sanglante de sa fille, et sa boîte pleine de reliques...

 

La mise en scène est minimaliste mais efficace : la petite boîte en carton ondulé dans laquelle Rigoletto

transporte ce qui reste de sa vie est reprise pour le cadre de l'action. C'est-à-dire que l'action se passe,

sur scène, dans une très grosse boîte en carton ondulé ouverte et renversée. Les acteurs-chanteurs

prennent leur place dans la boîte, ou sur l'un de ses côtés ouverts. Voici Gloria et le Duc:

Gloria et le Duc de Mantoue

Gloria et le Duc de Mantoue

On voit bien le carton ondulé. En fait, c'est une trouvaille, car la boîte d'où sort la vie maudite de

Rigoletto est une parfaite boîte de Pandore, on l'ouvre et les calamités en sortent.

Mention spéciale aux trois interprètes principaux Quinn Kelsey (Rigoletto), Olga Peretyatko (Gilda)

et Michael Fabiano (le Duc de Mantoue) pour leurs exploits vocaux. La soprano était particulièrement

impressionnante dans la maîtrise des notes très aiguës qu'elle produisait pianissimo,

puis faisait vivre la note (hum!), en augmentant le volume. Matthieu aurait adoré...

Il y eut un moment de rigolade lors de "La dona e mobile", avec l'apparition de girls à plumes...

Les girls de "La dona e mobile"

Les girls de "La dona e mobile"

Sans surprise, la salle était pleine, même en période de vacances scolaires.

Si vous avez l'occasion d'avoir une place pour Rigoletto, n'hésitez pas, c'est un bonheur.

 

Sylvie, blogmestre

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • : Ex-blog des choristes des Choeurs de Paris 13, lieu d'échanges entre les choristes de Paris, de France, de Navarre et d'ailleurs! Instrumentistes de toutes cordes, vocales ou autres, bienvenue aussi!
  • Contact

Recherche