10 avril 2016 7 10 /04 /avril /2016 21:30

Et puis hier soir 9 avril, j'ai entendu un deuxième concert, au Palais Garnier. Deux concerts à quelques heures

d'intervalle, c'est beaucoup, c'est le régime festival de musique... Initialement, j'avais une place pour le concert à l'Opéra, qui

a été perdue. J'ai choisi la Pastorale à la salle Gaveau. Puis la place à l'Opéra a été retrouvée... Banco pour deux concerts!

Mozart à l'opéra

La place que j'avais rachetée était au troisième étage, au premier rang d'une loge, un placement superbe,

j'ai néanmoins reculé ma chaise en voyant la faible hauteur du balcon, et évité d'être debout ou de me pencher.

Voici l'opéra Garnier vu de ma place:

L'opéra Garnier vu des loges de côté du 3è étage

L'opéra Garnier vu des loges de côté du 3è étage

Il s'agissait d'un "concert de l'académie", composé d'extrait d'opéras de Mozart, en version concert.

Les opéras dont des extraits étaient proposés étaient Cosi fan tutte, Le Nozze di Figaro,

Idomeneo, la Clemenza di Tito, et Don Giovanni. Cosi fan tutte occupait la première partie, avant

l'entracte, qui durait une quarantaine de minutes, avec quatre extraits. La seconde partie d'une durée

identique, comprenait trois extraits des Nozze di Figaro, un d' Idomeneo Re di Creta, un de la

Clemenza di Tito, et le concert se terminait par la finale du premier acte de Don Giovanni. 

Jean Deroyer dirigeait l'orchestre de l'Opéra national de Paris pour ce concert. Les solistes

étaient des artistes de l'Académie nationale de l'Opéra de Paris.

L'orchestre de l'Opéra national de Paris

L'orchestre de l'Opéra national de Paris

En voyant le grand lustre seuspendu au plafond peint par Chagall, je n'ai pu m'empêcher de penser au film muet

"Le Fantôme de l'Opéra", vu à la Philharmonie, et dont le compte-rendu a été fait dans ce blog. Les solistes de ce

9 avril n'ont heureusement pas produit des vibrations de nature à faire choir le lustre sur les auditeurs innocents...

Les voici, aux saluts:

L'orchestre et les solistes

L'orchestre et les solistes

Le jeune chef d'orchestre Jean Deroyer, dirigeait lui aussi sans baguette, avec des mouvements

amples. Ce concert thématique d'extraits d'opéras de Mozart m'a bien plu. C'était la musique

dégagée du jeu de rôles, pour elle-même, à un stade pré-spectaculaire. Et l'idée de compiler

des extraits de différents opéras du même auteur était intéressante aussi, une lecture en hyperliens

de l'oeuvre du compositeur, en alternative à la lecture linéaire classique d'un seul opéra.

Le concert a eu beaucoup de succès, et les artistes ont été très applaudis.

Jean Deroyer et les premiers violons

Jean Deroyer et les premiers violons

Je suis ressortie de la loge et redescendue par l'escalier, en m'arrêtant plusieurs fois pour

admirer le cadre grandiose (et très mégalomane) du Palais Garnier, et prendre des photos.

Les spectateurs sortant de l'Opéra Garnier

Les spectateurs sortant de l'Opéra Garnier

J'étais physiquement fatiguée, mais intellectuellement en forme en ressortant.

La musique à haute dose a des effets inattendus...!

 

Sylvie, blogmestre

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article

commentaires

LMC 14/11/2016 12:15

Un concert qui devait vraiment être beau à voir et surtout à écouter !

Blog des choristes des CP13 17/11/2016 10:00

Surtout à écouter :-) c'est le principe

Présentation

  • : Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • : Ex-blog des choristes des Choeurs de Paris 13, lieu d'échanges entre les choristes de Paris, de France, de Navarre et d'ailleurs! Instrumentistes de toutes cordes, vocales ou autres, bienvenue aussi!
  • Contact

Recherche