29 avril 2016 5 29 /04 /avril /2016 08:29

Je fais mention ici rapidement du spectacle que j'ai vu hier soir au Théâtre du Châtelet, car il est dans ses

toutes dernières représentations. Si vous aimez la comédie musicale, le swing, l'opéra, Bizet, et la

culture latino-américaine, précipitez vous sur l'une des dernières représentations, avant le 1er mai!

Carmen la Cubana

Hier soir, le théâtre était presque complet sur internet,mais dans la pratique il restait quelques

places libres, si le coeur vous en dit n'hésitez pas. Voici la scène vue de ma place:

 

Carmen la Cubana

Il s'agit d'une adaptation du drame de Prosper Mérimée et de l'opéra de Bizet à Cuba, située à l'époque

de la Révolution cubaine, et mettant en scène une cigarière, Carmen, qui a un fort tempérament et une

très belle voix (alto, avec tessiture importante). Elle est aussi très jolie, ce qui lui attire l'assiduité du champion

de boxe local (le pendant du toréador d'origine), et d'un certain José, fiancé lui-même à une douce jeune fille

virginale. Donc, comme vous voyez, la trame est conservée, et adaptée à la situation cubaine.

La musique de Bizet est complétée de chansons dans le style de la comédie musicale,

il y a un excellent orchestre jazzy, c'est un régal!

L'orchestre de Carmen la Cubana

L'orchestre de Carmen la Cubana

Voici la joyeuse troupe des chanteurs acteurs danseurs (dont la souplesse m'étonne toujours!)

Les chanteurs de la comédie musicale, Carmen est à droite, en blanc avec une fleur dans les cheveux

Les chanteurs de la comédie musicale, Carmen est à droite, en blanc avec une fleur dans les cheveux

Comme dans l'original, Carmen meurt à la fin de la main de José, devenu fou de douleur

de la voir tomber amoureuse d'un autre homme. Mais contrairement à l'oeuvre de Bizet, le drame n'est

pas trop tragique, et le comique des situations est épinglé tout au long du spectacle (ainsi, par exemple,

le boxeur opposé à El Nino qui courtise Carmen, est un Américain arrogant doté de tous les excès stéréotypés).

On rit davantage qu'on pleure, les paroles sont lestes, c'est une version populaire de Carmen.

On en ressort de bonne humeur et la chanson à la bouche, ce qui est parfait!

Le livret aligne trois pages de noms, je vais me contenter des rôles principaux.

Carmen était interprétée par Luna Manzanares, José par Joel Prieto, et Marilù,

la fiancée de José (très jolie voix de soprano), par Raquel Camarinha.

Ci-dessous au centre, José, Carmen, et Marilù.

Carmen la Cubana

Je souhaite une très bonne soirée aux personnes qui iraient le voir ce soir ou demain!

 

Sylvie, blogmestre

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • : Ex-blog des choristes des Choeurs de Paris 13, lieu d'échanges entre les choristes de Paris, de France, de Navarre et d'ailleurs! Instrumentistes de toutes cordes, vocales ou autres, bienvenue aussi!
  • Contact

Recherche