18 mars 2016 5 18 /03 /mars /2016 09:21

Ce n'était pas celle que l'on voit danser le long des golfes clairs et qui a des reflets changeants,

c'était une furie démontée, écumante de vagues rugissantes, qui se fracassent en vacarme

assourdissant sur les grèves et les rochers, noyant les hommes et leurs âmes...

Hier soir, j'ai vu la pièce "La Mer" d'Edward Bond à la Comédie Française, salle Richelieu.

La mer

"La Mer est une pièce anglaise, hantée par la société de classes anglaise et la paranoïa

d'un peuple qui vit entouré par la mer. Mais la pièce a un étrange lien avec la France. Les jeunes

hommes de la pièce laisseront leurs os dans le sol français et les femmes de la pièce porteront

leur deuil. La pièce se déroule quelques années avant la Première guerre mondiale."

Edward Bond, 11 février 2016 (cité par le livret)

La salle Richelieu, vue de la place 183 de la corbeille

La salle Richelieu, vue de la place 183 de la corbeille

Le programme

Le programme

La pièce a commencé par un naufrage, il faisait nuit sur la scène et dans le théâtre, et nous entendions

le tumulte d'une tempête particulièrement violente, ponctué des cris d'un homme en train de se noyer.

Un autre homme demandait de l'aide à un garde-côte éméché qui passait par là, sans résultat, puis

à un deuxième, qui réagissait bizarrement. Le fracas des vagues était tellement fort et tellement bien

restitué que l'angoisse nous étreignait, et j'ai été soulagée que cela cesse enfin. Mais le noyé était mort.

 

Cet homme, Colin, était une sorte de héros local. L'action se passe dans une petite ville côtière

du Suffolk, en Angleterre. Mrs Rafi, haute-bourgeoise, y régnait sans partage, et menait tout le monde

d'une poigne de fer. Colin était fiancé à sa nièce, Rose. La pièce s'articule autour de trois personnages-

clés: Mrs Rafi, le marchand de tissus Hatch, commerçant qui vit des commandes de la précédente,

et pâtit de ses foucades, et Mrs Tilehouse, dame de compagnie et autre souffre-douleur de Mrs Rafi.

Hatch est tellement frustré par la vie qu'il mène qu'il a développé une paranoïa aux extra-terrestres.

Mrs Tilehouse a des dons certains mais sa condition" inférieure" la limite dans le droit à l'expression.

En la brimant et en la rabaissant constamment, Mrs Rafi affirme la supériorité de sa classe.

Cette société repose sur l'équilibre entre les névroses des uns et les psychoses des autres, en quelque sorte...

Finalement, Carson, le rescapé du naufrage et ami de Colin, se rapprochera de Rose, et l'emmènera

ailleurs, pour vivre autre chose, loin de ce milieu sclérosant.

 

La pièce est déconcertante, car elle parle de la mort d'un homme, et d'autres hommes qui n'ont rien fait

pour l'aider quand ils en avaient mission, car ils étaient aliénés, l'un par l'alcool, l'autre par la peur

paranoïaque. Une famille est en deuil. Cependant, le comique n'est jamais loin du tragique, tant Bond

pointe les travers et ridicules des personnages en présence. C'est Mrs Rafi qui commande "162 mètres"

de tissu pour faire des rideaux, puis renvoie le tout, conduisant Hatch à la folie, c'est le mythe d'Orphée et

Eurydice, pièce de théâtre amateur hilarante jouée par ces dames, avec un Cerbère plus canin que nature,

c'est la cérémonie de dispersion des cendres où Mrs Tilehouse vocalise sur les cantiques, quand

une bourrasque renvoie les cendres du défunt au visage de tous... Dans l'écriture de la pièce, le rire a

délibérément été mêlé au drame, comme s'ils étaient inséparables, en une bouffonnerie de l'existence.

Les acteurs de La Mer

Les acteurs de La Mer

Saluons la performance de Cécile Brune, extraordinaire matriarche de ce Suffolk profond post-

victorien, Elsa Lepoivre, dame de compagnie brimée mais mélodique, et Hervé Pierre, qui voit des

petits hommes verts partout, et part en chasse sur la plage brandissant ses ciseaux professionnels...

Très belle mise en scène d'Alain Françon, très beaux décors et costumes, son hyper-réel!

Une pièce à voir, à partir de l'adolescence, beaucoup de lycéens étaient présents le soir où je l'ai vue.

 

Sylvie, blogmestre

La Comédie française et la joaillerie de la station  de métro Palais-Royal de la Place Colette

La Comédie française et la joaillerie de la station de métro Palais-Royal de la Place Colette

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article

commentaires

Gilibert martine 18/03/2016 12:35

Tu es vraiment incroyable , et quelle plume !!!!!
Merci pour tous tes récits et comptes-rendus passionnants qui me donnent très envie de revenir à Paris ....Mais comment fais-tu pour aller à tous ces spectacles ?????? Cependant il te faudra un jour rassembler tous ces beaux textes si vivants et documentés ds un bouquin ( je m'en suis fait un dossier spécial...)

Martine , ex-soprano du CP13 exilée à Annecy depuis 2011.

Blog des choristes des CP13 18/03/2016 13:52

Merci Martine, c'est vraiment sympa! :-) Je rattrape des années de disette en matière de spectacles. Rassembler mes articles dans un bouquin, je n'y avais pas pensé, merci de me le souffler! Amicalement,

Présentation

  • : Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • : Ex-blog des choristes des Choeurs de Paris 13, lieu d'échanges entre les choristes de Paris, de France, de Navarre et d'ailleurs! Instrumentistes de toutes cordes, vocales ou autres, bienvenue aussi!
  • Contact

Recherche