26 février 2016 5 26 /02 /février /2016 18:50

Pour une raison inconnue, tous les ballets arrivent en même temps dans notre belle capitale. Ainsi,

le Palais des Congrès et le Théâtre des Champs Elysées ont simultanément un programme de ballets

classiques cette semaine, avec les mêmes œuvres. En revanche, entendre un concert dans une grande salle est

devenu mission impossible, on oubliera pendant les vacances de février... C'est surprenant car il y a de la demande,

les Parisiens ne sont pas tous des fanas de glisse, et beaucoup sont à Paris en cette saison. Enfin...

c'est donc une semaine « ballets », et éventuellement d'autres activités.

Hier soir, j'ai fait la connaissance de l'immense amphithéâtre du Palais des Congrès, qui donnait le

Casse-noisette de Piotr Ilitch Tchaïkovski, joué et dansé par l'Opéra national de Lviv, en Ukraine.

 

 

Tri des spectateurs

Tri des spectateurs

Deux très longues queues serpentaient devant l'entrée des billets pairs, et l'entrée des billets impairs.

Des touristes non francophones faisaient des commentaires en anglais qui laissaient apparaître leur perplexité.

J'avais trouvé la bonne file, mais je ne savais plus qui était pair, de « odd » ou de « even », difficile de les aider...

Billet écureuil

Billet écureuil

J'étais à cinq rangs de la scène, et comme il y eut des absences, on m'a replacée à mon avantage. L'orchestre était

enfermé dans la fosse, je me souvenais du concert Casse-noisette à la Philharmonie, et me suis demandé comment ils

tenaient tous à l'intérieur... les violons et autres cordes plus volumineuses, la harpe, la celesta, les percussions, les flûtes,

hautbois, bassons... ? La fosse paraissait étroite et tout en longueur, mais c'était peut-être les grandes dimensions

de la salle qui donnaient cette impression. Même avec des absences, une fois que tous les spectateurs furent

installés, ils devaient être plusieurs milliers.

 

Amphithéâtre du Palais des Congrès

Amphithéâtre du Palais des Congrès

On nous pria de ne pas prendre de photos ni de films vidéo pendant le ballet. Le rideau de velours noir

se leva sur un deuxième rideau, d'une beauté surprenante, peint d'enfants et de rêves d'enfants, dans

une tonalité dominante bleue, un décor fantastique illustrant l'univers onirique de Clara, qui est l'héroïne

du Casse-noisette. Derrière le rideau, il y avait tout un décor de panneaux peints, avec des sortes de

couronnes dont la matière m'a amusée : je pense qu'elles étaient fabriquées à partir d'antennes de

télévision récupérées et soudées, avec des billes et des pointes dorées et argentées.

Voici un morceau de rideau et une couronne de matériau métallique recyclé.

 

Détail du rideau et couronne métallique

Détail du rideau et couronne métallique

Le décor à l'arrière de la scène représentait un sapin de Noël qui s'alluma pendant le ballet, un très

grand sapin fantastique, tout en hauteur. Rappelons que l'histoire est de Jacques Offenbach, et qu'il

s'agit d'un conte germanique. La jeune Clara fête Noël avec ses parents, et reçoit en cadeau un

casse-noisette en forme de soldat. Pendant la nuit, elle rêve que le casse-noisette s'anime, et devient

un beau prince qui l'emmène dans la neige faire un voyage... Mais avant, il y a un conflit entre

les jouets et l'armée des souris. En fait de souris, il y avait dans le ballet une créature grise et

bondissante, avec de petites oreilles, une reine des souris de rouge vêtue, avec couronne assortie,

et surtout de gros rats très musclés, en bande organisée, qui s'en prenaient aux poupées.

Les poupées se mouvaient avec le rythme saccadé des jouets mécaniques.

Les poupées, le père de Clara, et le décor, avec le sapin de Noël au fond

Les poupées, le père de Clara, et le décor, avec le sapin de Noël au fond

On voyait tomber de la neige sur le décor, en projection de gros flocons blancs. Il y avait deux Clara,

une Clara enfant, qui rêvait, supervisée par un adulte dont j'ai supposé qu'il était son père, et

une Clara adulte, qui partait en voyage avec le beau prince. Ils visitaient différentes contrées,

on se souvient qu'il y a dans le Casse-noisette des danses du thé, du chocolat, etc...

Chaque danse était illustrée par des danseurs en costumes spécifiques, sans excès, mais très jolis,

vêtus de blanc, ou de gris perle, ou de blanc cassé, avec des ornements dorés ou argentés. Seule

la reine des souris était en couleur, le père de Clara étant vêtu de noir et blanc, avec perruque Louis XVI.

 

Les danseurs du voyage, et la Reine des souris

Les danseurs du voyage, et la Reine des souris

Les danseurs étaient parfaits, l'orchestre aussi, tous étaient de grands professionnels.

La soirée fut un enchantement. Le rideau est tombé, puis s'est relevé, et les danseurs ont exécuté

quelques pas pour saluer, c'était le moment que nous attendions pour immortaliser la soirée !

 

Clara, son prince, et le chef d'orchestre, avec les danseurs du voyage derrière

Clara, son prince, et le chef d'orchestre, avec les danseurs du voyage derrière

Le chef d'orchestre est aussi monté sur la scène, tous étaient très gracieux. Le public, ai-je noté,

était différent du public que je rencontre aux concerts de musique classique, mais remarquablement

concentré pendant tout le spectacle. J'ai trouvé dommage que l'orchestre soit invisible...

Clara et son prince, les danseuses du voyage

Clara et son prince, les danseuses du voyage

Le personnel du Palais nous a très courtoisement salués quand nous sommes pasés devant eux

en sortant. Le retour a été fluide, malgré le grand nombre de personnes sortant du spectacle. C'était

une très bonne soirée. Avis aux amateurs de ballets, le Casse-noisette est joué à nouveau ce soir au

Palais des Congrès de la Porte Maillot, puis ce sera le Lac des cygnes samedi et dimanche prochains.

 

Sylvie, blogmestre

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • : Ex-blog des choristes des Choeurs de Paris 13, lieu d'échanges entre les choristes de Paris, de France, de Navarre et d'ailleurs! Instrumentistes de toutes cordes, vocales ou autres, bienvenue aussi!
  • Contact

Recherche