2 janvier 2016 6 02 /01 /janvier /2016 10:58

Il y avait hier un concert de Nouvel-An en l'église Saint-Eustache, proposant plusieurs pièces pour orgue et

trompettes, je décidai d'y aller car j'aime beaucoup les trompettes sous les voûtes des églises. Le programme

comportait un concerto pour deux trompettes de Vivaldi, des pièces pour orgue seul : Toccata de Bach

et Marche hongroise de Berlioz (extraite de la Damnation de Faust), des extraits de Water Music de Haendel.

Premier billet de concert 2016!

Premier billet de concert 2016!

J'ai souvent fréquenté Saint-Eustache, à l'époque où je travaillais sur le site internet de Jean-Pierre Léaud (déposé, mais

jamais mis en ligne, il avait changé d'avis), car j'allais voir sa filmographie au Forum des images, qui est juste à côté,

où l'on peut visionner des milliers de films sur écran individuel. Compte tenu de la filmographie en question

(incluant Jean Eustache), le rapprochement géographique avec l'église des Halles était une coïncidence sympathique.

Saint-Eustache était une connaissance de longue date que j'avais un peu délaissée, et que j'avais plaisir à revoir.

 

L'église a été construite au XVIè siècle, et achevée au XVIIè. Elle est massive et fine à la fois, les voûtes

sont très hautes. Elle comporte une nef centrale, avec un orgue au fond, suspendu en hauteur, et des

chapelles latérales disposées autour d'un déambulatoire. On y voit d'anciens piliers peints. L'orgue a été

reconstruit en 1989, l'original datait du XIXè siècle, et avait subi de multiples restaurations.

Pour des raisons d'hypersensibilité acoustique, je ne fréquente pas beaucoup les orgues, mais ici,

la présence des trompettes obligerait l'instrument à modérer sa puissance.

Saint-Eustache, le grand orgue

Saint-Eustache, le grand orgue

L'assistance s'était assise en cercle autour de l'autel, dans une position où l'orgue et les trompettes

étaient invisibles. C'était confortable, mais visuellement peu satisfaisant, je me suis déplacée vers un point

de vision un peu plus favorable, sur le côté arrière de l'église. Les musiciens jouèrent le concerto pour

deux trompettes d'Antonio Vivaldi, une fugue très plaisante, puis l'orgue seul joua une fugue de Bach, et

la Toccata (œuvre redoutable pour les tympans sensibles...), saluée de longs applaudissements. En revanche,

j'ai beaucoup aimé la Marche hongroise de Hector Berlioz, interprétée à l'orgue seul, légère et enlevée,

dansante, jouée avec beaucoup de brio par François Olivier. Puis il y eut Water Music, cette suite de

petites scènes musicales composée par Georg Friedrich Haendel pour le roi d'Angleterre George Ier, qui fut créée

en bateau sur la Tamise, en 1717. (A douze ans, j'avais une passion pour cette œuvre, que je jouais d'oreille à la flûte,

et qui me fut demandée plus tard pour accompagner un mariage mixte franco-africain sur le campus universitaire, par

des copains camerounais enthousiastes... le quart d'heure de gloire !) Water music est une œuvre gracieuse, joyeuse

et émouvante, un vestige du Grand siècle, la musique de cour élégante d'une époque qui se termine.

Elle était interprétée au concert par les deux trompettes et l'orgue, j'en ai enregistré deux extraits ci-dessous,

avec aux trompettes Pierrick Chevalier, et Frédéric Flammery. Les applaudissements furent nourris et

bien mérités, et il y eut un bis : l'introduction du Te Deum de Marc-Antoine Charpentier,

dont un extrait termine ce petit montage vidéo.

 

 

Je pris encore quelques photos de Saint-Eustache, entendis un monsieur regretter que les œuvres musicales ne

soient pas présentées avant leur exécution, puis rentrai chez moi, repassant devant le Forum des images, en me disant

qu'il faudrait y revenir, d'autant qu'il y a une rétrospective Woody Allen, mais n'en ayant hélas plus le temps...

 

Sylvie, blogmestre

Saint-Eustache, les piliers peints

Saint-Eustache, les piliers peints

Saint-Eustache, la chapelle de la Vierge

Saint-Eustache, la chapelle de la Vierge

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article

commentaires

annie 04/01/2016 11:24

Merci Sylvie, c'est magnifique ! "Jesus que ma joie demeure", je ne me lasserai jamais de l'écouter. annie

Jacqueline 02/01/2016 17:43

Je ne suis pas sûre que mon premier message soit passé: faute de frappe dans mon adresse électronique
Prête à le refaire si besoin est
Jaz

Blog des choristes des CP13 02/01/2016 23:30

Non, tout va bien, j'ai reçu les deux messages!

Jacqueline 02/01/2016 17:41

Bonne année à toi Sylvie
et merci de la part d'une "vieille" choriste qui se régale de t'accompagner. Que cette année te permette de poursuivre cette transmission culturelle que tu mets à notre portée.
Jaz

Blog des choristes des CP13 02/01/2016 23:29

Profitez, jeunes gens, les examens de droit se rapprochent au grand galop... ;-) Ton message est bien passé!

Présentation

  • : Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • : Ex-blog des choristes des Choeurs de Paris 13, lieu d'échanges entre les choristes de Paris, de France, de Navarre et d'ailleurs! Instrumentistes de toutes cordes, vocales ou autres, bienvenue aussi!
  • Contact

Recherche