3 janvier 2016 7 03 /01 /janvier /2016 22:12

Dans les crèches provençales, il y a les rois mages. Ils arrivent de loin, on les met hors de la vue pendant Noël, et on les

rapproche peu à peu de l'étable et du nouveau-né. Gaspard, Melchior, et Balthazar, portant l'or, l'encens et la myrrhe,

enturbannés comme sur les gravures anciennes, trois souverains astronomes qui avaient vu une étoile inhabituelle dans

le ciel de Galilée, et qui l'ont suivie. On est là aux confins de la philosophie et du merveilleux. Comment peut-on

suivre une étoile quand on n'est pas le Petit Prince de Saint-Exupéry ? J'allai en quête de réponses.

En gare du RER à 9h37

En gare du RER à 9h37

Le dispositif de contrôle avait perdu de l'ampleur, sur le parvis de la cathédrale, ce matin, par rapport

à la semaine dernière. J'étais en retard pour la célébration de l'Epiphanie de 10h, il y a moins de RER les jours fériés...

Liturgie du jour, en-tête

Liturgie du jour, en-tête

Je me demandais comment on pourrait expliquer, avec nos connaissances actuelles, cette apparition

d'étoile... Après quelques recherches, a posteriori, une hypothèse me parut intéressante, celle d'une

conjonction planétaire, c'est à dire deux planètes que depuis la Terre nous voyons provisoirement

juxtaposées, et qui semblent n'être qu'une, plus brillante. Une conjonction Vénus-Jupiter aurait existé à

une période compatible avec la marche des rois mages vers l'étable de Bethléem. Je ne me lancerai pas

sur le terrain du symbolisme Vénus-Jupiter, ni sur celui de l'homonymie entre le nom de la province où est

Bethléem, et celui de l'astronome qui baptisait les planètes... La célébration, grégorienne, me fit du bien,

il y a un apaisement dans les rituels, j'avais un grand besoin de sérénité, et la cathédrale me rend sereine.

 

Notre-Dame de Paris, au matin de l'Epiphanie 2016

Notre-Dame de Paris, au matin de l'Epiphanie 2016

Je décidai de rester pour la célébration suivante, la grand-messe, qui comportait une Missa brevis de Mozart

chantée par la Maîtrise de la cathédrale, qui recrute des enfants entre 6 et 15 ans, si vous êtes intéressés.

Pendant le quart d'heure entre les deux offices, j'allai déposer un feuillet de commentaires rempli sur le concert

du 28 décembre à l'accueil, et trouvai une petite Nativité en reproduction de vitrail

pour fenêtre à envoyer à mes amis baptistes américains, en souvenir de Notre-Dame de Paris.

Un vitrail accroche-fenêtre qui tient dans une enveloppe
Un vitrail accroche-fenêtre qui tient dans une enveloppe

Un vitrail accroche-fenêtre qui tient dans une enveloppe

La deuxième célébration comportait aussi « De bon matin », la marche des rois mages, qui date du XVIIIè siècle.

La quête fut faite au profit du financement des églises africaines, et la célébration se conclut par un tonnerre

d'orgue, dont j'ai filmé un petit extrait, tournée vers l'orgue, puis vers la nef. J'étais devenue totalement zen !

 

 

En sortant de la cathédrale, j'ai cherché un distributeur, en me dirigeant vers Saint-Michel, c'est la même station de RER.

Il fallut aller jusqu'au boulevard via les rues Saint Jacques et Saint Séverin, mais je finis par en trouver un!

 

...quelques courses à faire...

...quelques courses à faire...

Finalement, je préférais reprendre le RER près de l'Hôtel-Dieu et refis le chemin en surface dans l'autre sens.

A mon passage, Notre-Dame sonna une heure. Je rentrai chez moi juste avant la pluie.

 

 

Sylvie, blogmestre

 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • : Ex-blog des choristes des Choeurs de Paris 13, lieu d'échanges entre les choristes de Paris, de France, de Navarre et d'ailleurs! Instrumentistes de toutes cordes, vocales ou autres, bienvenue aussi!
  • Contact

Recherche