21 janvier 2016 4 21 /01 /janvier /2016 11:17

Hier soir se tenait au Palais omnisports de Bercy (Accor Arena Hôtels) la répétition générale du

spectacle 2016 des Enfoirés, visant à collecter des fonds pour permettre aux restos du cœur d'aider

des milliers de personnes en France à s'alimenter décemment. J'avais une place assise

pour cette soirée de répétition, dans les balcons latéraux.

 

Billet pour balcon avec grillage et barres (mais assise!)

Billet pour balcon avec grillage et barres (mais assise!)

On constatera que le prix du billet pour la générale était conséquent, c'est à peine moins que pour les trois ou quatre

spectacles enregistrés par la télévision qui se tiendront les jours suivants. Mais, bon ! C'est pour une bonne cause.

Les restos du cœur, lancés par Coluche dans les années 80, devaient répondre à un besoin urgent qu'on

espérait limité dans le temps. Trente ans après, ils secourent de plus en plus de personnes... Or donc,

hier soir, après un trajet contrariant (dix minutes perdues à Denfert-Rochereau à changer de train, ressortir sur le boulevard,

puis rentrer dans le métro), j'arrivai avec une foule un peu perdue, canalisée par des hommes en jaune

agitant des signes lumineux, aux alentours du POPB. Quand je suis entrée dans la salle, la répétition

n'avait pas commencé, mais la lumière était éteinte pour une projection des spectacles antérieurs, et

personne ne nous a indiqué où nous placer. Il fallait donc chercher sa place dans le noir, sans écraser

les pieds ou les sacs de ceux qui étaient déjà installés, et sans chuter non plus... J'ai fini par trouver

la mienne, à côté d'une famille sympathique à l'accent du Nord.

L'arrière du POPB, et le public

L'arrière du POPB, et le public

Lorsque le spectacle a commencé, les quatre places vacantes devant moi ont été occupées par des personnes paisibles

probablement moins bien placées, qui ont été délogées une demi-heure plus tard par les locataires des places en question.

Lesquelles ne les ont pas occupées, mais y ont laissé leurs manteaux pour rester debout toute la soirée à se trémousser,

agitant leur brushing, gênant dix personnes derrière elles, qui ne voyaient plus que leurs fesses... quelle élégance !

Vue presque dégagée sur la fosse du temps des voisines de devant paisibles

Vue presque dégagée sur la fosse du temps des voisines de devant paisibles

Le principe de ces soirées Enfoirés, croyais-je, c'était de chanter en groupe des chansons à succès

pour le plus grand plaisir des auditeurs / spectateurs présents. Ca a dû un peu changer, parce que les

prestations de groupe n'étaient pas majoritaires. Il y avait aussi beaucoup de chansons que je ne connaissais pas.

En revanche, le plus gros succès auprès du public a été sur un solo chanté par son créateur,

Jean-Louis Aubert de l'ex- groupe Téléphone, « Je rêvais d'un autre monde ».

 

 

Nous avons vu Jean-Jacques Goldman, mais n'avons entendu que des parodies de ses chansons dans

un sketch de Michael Young. Il y eut un vrai-faux hommage aux Hôtels Arena, qui était en fait un hommage

au guitariste du groupe Eagles décédé récemment, dans « Hôtel California » (somptueuse interprétation

 

 

professionnelle de l'orchestre), et un hommage à Daniel Balavoine, mort il y a trente ans sur le Paris-Dakar,

dans « La vie ne m'apprend rien », avec une participation étonnante de la foule. De manière générale,

le public a participé à fond, et le spectacle était autant parmi nous que sur la scène.

Il y eut des olas, et une grande puissance vocale déployée par cette foule enthousiaste,

qui venait participer à une superbe communion des voix, chacun agitant la petite lumière

de son téléphone mobile, qu'on ne nous avait pas demandé d'éteindre.

Une interprétation en noir et blanc d'une chanson de moi inconnue

Une interprétation en noir et blanc d'une chanson de moi inconnue

Et il y avait Mimi Mathy, Pierre Palmade, Michelle Laroque, Patrick Bruel, Patrick Fiori, Maxime Leforestier,

Pascal Obispo...Je n'ai pas pu identifier tout le monde, j'étais, comme on le voit sur les vidéos, derrière des barres

et du grillage, loin de la scène, et les deux écrans (moins géants qu'on l'aurait souhaité) étaient à moitié masqués

de ma place. Mention spéciale à Mimi Mathy, qui a joué R2D2 avec un naturel parfait, puis une psy

 

 

improvisée psychanalysant Maxime Leforestier sur un divan. Excellente cliente pour ce type de

représentation, Mimi. J'ai bien aimé aussi la séquence Eurovision (oh, le Te Deum de Charpentier!)

 

 

avec Michelle Laroque, et quelques interprètes malheureusement pas très visibles de ma place.

 

 

Il ne me reste plus qu'à coller tous ces petits morceaux de vidéos ensemble...

Vous les verrez en mieux filmés à la télévision dans quelques jours!

Les enfoirés de la soirée

Les enfoirés de la soirée

Je suis ressortie vers 23h30, et tombée dans le noir en ratant une marche... pour éviter que les 20.000 à 23.000 personnes

présentes bloquent le métro devant moi et m'empêchent d'arriver au RER pendant qu'il y en avait encore ! La soirée

était sympathique, mais je suis restée sur ma faim. Peut-être parce que c'était la générale.

Il faisait très froid dehors, j'ai pris une petite photo souvenir de Bercy avant de m'engouffrer dans le métro.

 

Sylvie, blogmestre

Panneau indicateur à l'entrée du POPB, et derrière, le ministère des finances

Panneau indicateur à l'entrée du POPB, et derrière, le ministère des finances

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • : Ex-blog des choristes des Choeurs de Paris 13, lieu d'échanges entre les choristes de Paris, de France, de Navarre et d'ailleurs! Instrumentistes de toutes cordes, vocales ou autres, bienvenue aussi!
  • Contact

Recherche