9 janvier 2016 6 09 /01 /janvier /2016 19:08

Ce matin, j'ai participé à un "concert en famille" dans la grande salle de la Philharmonie de Paris, destiné

aux auditeurs « à partir de 6 ans ». Il y avait des enfants, des parents, des grands parents, et des adultes

non accompagnés comme moi, allant entendre les Quatre saisons d'Antonio Vivaldi décortiquées et

expliquées à tous par le menu. Devant moi, sur l'escalier mécanique qui montait à l'assaut de la façade de l'immense

salle de concert, un petit garçon serrait un gros perroquet multicolore en tissu, venu, lui aussi, se cultiver en famille.

 

Billet pour une famille élargie

Billet pour une famille élargie

J'étais au premier rang sur le côté de la scène, très bien placée. Il y avait beaucoup d'auditeurs, jusque

sur les seconds balcons, mais pas dans l'arrière scène, car des photos de tableaux y étaient projetées

derrière l'ensemble instrumental pour accompagner la musique. Il y eut quatre scènes vénitiennes, provenant

du Louvre et du Grand Palais, et quatre saisons, dont une de Fragonard, provenant du Louvre, du Petit Palais

et du Musée de Grenoble, ces peintures datant du XVIIIè siècle, contemporaines du compositeur.

La grande salle de la Philharmonie bien remplie

La grande salle de la Philharmonie bien remplie

L'ensemble Gli incogniti interprétait les Quatre saisons, avec Amandine Beyer au violon solo.

L'orchestre comptait douze musiciens et douze instruments à cordes : sept violons, un alto, un violoncelle,

une contrebasse, un théorbe, et un clavecin. Le récitant, François Castang, racontait les scènes

décrites par Vivaldi dans ses phrases musicales. En guise d'introduction, Amandine Beyer nous joua

un gazouillis de violon obtenu en plaçant les doigts de la main gauche très loin dans les aigus sur le

manche de l'instrument. Puis, ce fut le Printemps... Sur le livret distribué à l'entrée de la salle, on apprenait

que l'oeuvre que nous connaissons est un regroupement de quatre concertos distincts, pour lesquels Vivaldi

avait aussi écrit des sonnets, dont les sujets et leur évocation musicale nous seront détaillés pas à pas,

par le récitant d'abord, par l'ensemble instrumental ensuite. Amandine Beyer, en bustier orange,

était impressionnante de virtuosité, et l'ensemble était excellent. Le concert commenté a duré un peu plus

d'une heure. Les enfants ont été très sages, attentifs. Bissé, l'ensemble nous a interprété à nouveau la

partie de l'Hiver qui correspond à la douceur du foyer bien au chaud, quand la froidure sévit dehors.

Cette explication musicale était très intéressante, elle nous éclairait sur les intentions du compositeur,

et sur la manière dont il s'y était pris pour les transcrire en musique. Et nous avions un extraordinaire

ensemble pour matérialiser superbement les intentions musicales du signor Antonio.

L'ensemble instrumental Gli incogniti, dont Amandine Beyer

L'ensemble instrumental Gli incogniti, dont Amandine Beyer

Personnellement, j'aurais adoré que l'ensemble file l'oeuvre après les explications, afin de reconnaître par moi même ce que

l'on venait de nous expliquer, mais ç'aurait été trop long pour les enfants. Il ne restait plus qu'à le faire en devoir à la maison !

Nous sommes ressortis au grand air après beaucoup d'applaudissements, et de rappels.

J'ai bien aimé cette formule didactique qui réunit les jeunes auditeurs et les mélomanes plus aguerris.

Mélanger les publics quand c'est possible est toujours une source de cohésion sociale,

outre l'épanouissement artistique. Bravo la Philharmonie !

 

Sylvie, blogmestre

 

 

Les jeunes mélomanes à la sortie du concert

Les jeunes mélomanes à la sortie du concert

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • : Ex-blog des choristes des Choeurs de Paris 13, lieu d'échanges entre les choristes de Paris, de France, de Navarre et d'ailleurs! Instrumentistes de toutes cordes, vocales ou autres, bienvenue aussi!
  • Contact

Recherche