24 janvier 2016 7 24 /01 /janvier /2016 17:30

J'ai pris le RER ce matin juste après avoir oblitéré mon ticket, à 9h30, direction Paris, le dernier ticket du

carnet. A l'arrivée à Saint-Michel Notre-Dame, j'ai acheté à 9h51, à la sortie du RER qui donne sur le parvis

de la cathédrale, un nouveau carnet de tickets de RER. L'appareil qui délivre des reçus mentionnant

Notre-Dame était « indisponible », le reçu obtenu ne mentionnait que Saint-Michel.

Oblitération du RER à 9h30, et achat de tickets à l'arrivée à 9h51

Oblitération du RER à 9h30, et achat de tickets à l'arrivée à 9h51

Notre-Dame était en grande effervescence de cloches pour annoncer la messe de 10h...

 

 

 

Je m'assis parmi l'assemblée pour entendre et participer à la messe grégorienne, avec l'impression un peu

perturbante que nous étions tous enregistrés sur carte SDHC par plusieurs groupes japonais successifs qui visitaient

l'édifice en bordure de l'espace liturgique, ce qui m'a rappelé la répétition générale du Requiem de Brahms en octobre

dernier à Saint-Pierre de Lisieux, où des touristes faisaient des selfies devant la soliste et le choeur... Rançon de la

haute réputation du lieu, placidité de la cathédrale, qui accueille les croyants comme les amateurs de selfies !

 

Liturgie du jour

Liturgie du jour

La lecture du jour parlait des membres du corps de l'Eglise, précisément , où il y a place pour chacun, et

où nul membre ne peut remplacer un autre membre. L'Evangile annonçait la Bonne nouvelle d'une année

favorable aux pauvres, aux opprimés, aux malades ou invalides, et le prêtre fit opportunément observer que

les précaires de notre société étaient bien plus nombreux que les possédants. En rapprochant ces deux

textes, on pouvait comprendre que les malchanceux de la vie étaient indispensables au grand corps spirituel,

et que leur présence, avec leur insuffisance physique ou sociale, apportait quelque chose de positif à

l'ensemble. C'est peut-être une interprétation subjective... comment faut-il comprendre « annoncer aux

aveugles qu'ils retrouveront la vue » ? Par des progrès de la médecine qui reconnecteraient le nerf optique,

ou en apprenant aux mal-voyants en tout genre à voir différemment, avec toutes les interprétations

que l'on peut donner à l'expression « mal-voyant » ? Les développements peuvent être nombreux.

La Bonne nouvelle reste qu'il y a de la place et de l'espoir pour tout le monde !

Kyrie grégorien du jour

Kyrie grégorien du jour

J'ai poursuivi mon déchiffrage de l'écriture grégorienne, qui continue de progresser.

A la fin de la célébration, deux jeunes femmes japonaises se sont assises devant moi, et ont sorti leur téléphone mobile

pour filmer. J'ai fait signe qu'il ne fallait pas, et expliqué en anglais à voix basse qu'il fallait qu'elles restent sur le côté,

hors de l'espace liturgique, si elles voulaient prendre des images. Elles étaient de bonne composition.

Je suis ressortie de l'enceinte liturgique et ai filmé brièvement la sortie de la célébration.

 

Puis j'ai rejoint le métro Cité devant la préfecture de police, où j'ai acheté à 11h14 un carnet

de tickets de métro, ayant complètement épuisé les miens.

Achat de tickets à 11h14 et oblitération à la station Cité entre 11h et midi

Achat de tickets à 11h14 et oblitération à la station Cité entre 11h et midi

Avant de prendre le métro, j'ai fait un petit tour au marché aux oiseaux qui est près de la station

de métro et qui pépiait et gazouillait, voire caquetait, en ce matin du 24 janvier.

Qui observe qui? Eux ou moi?

Qui observe qui? Eux ou moi?

Puis j'ai repris le métro avec le ticket oblitéré ci-dessus, D pour dimanche, 1 pour ante meridiem, 12 pour entre 11h et 12h,

03 pour troisième semaine de l'année... jusqu'à la station Alésia, et de là chez mes parents, dans le 14è arrondissement,

où j'avais laissé ma voiture jeudi dernier, jour où j'étais supposée récupérer mes affaires enfermées dans leur appartement

depuis le 1er décembre... mais personne n'était là ce 21 janvier pour m'en ouvrir la porte, et mes affaires y sont toujours

enfermées. Heureusement, j'avais acquis en chemin une très belle tige à fleurs multiples d'amaryllis rouge, en boutons,

et c'est une bonne nouvelle que la beauté somptueuse de ces fleurs chez moi !

 

Sylvie, blogmestre

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • : Ex-blog des choristes des Choeurs de Paris 13, lieu d'échanges entre les choristes de Paris, de France, de Navarre et d'ailleurs! Instrumentistes de toutes cordes, vocales ou autres, bienvenue aussi!
  • Contact

Recherche