14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 15:34

Au cours de mes pérégrinations musicales, j'échange les bonnes adresses avec d'autres personnes

rencontrées. C'est ainsi que j'ai appris qu'il fallait aller à la Philharmonie, quand on était de passage à Paris.

Hier soir, je suis allée à un concert Mozart et Strauss à la Philharmonie, interprété par le Gewandhaus-

orchester de Leipzig, le troisième d'une série de trois concerts, tous différents. Si vous avez suivi ce blog

cette année, vous savez que Leipzig était la ville de Mendelssohn, et aussi celle de Bach. C'était de bon augure!

Philharmonique billet

Philharmonique billet

Avant la salle de concert, un hall au plafond duquel pendent des plaques métalliques brillantes m'a rappelé cette salle

du château de Louis II de Bavière à Neuschwanstein où des aiguilles de bois descendent du plafond...brrr! Mais

esthétiquement, la salle de concert est belle, avec ses balcons en volutes, dans un camaïeu de jaunes, et de blanc.

La grande salle de la Philharmonie 1

La grande salle de la Philharmonie 1

Sur la scène, l'orchestre était très pimpant, on voyait tout de suite que c'était un orchestre germanique à ses cuivres

brillants, passés au chiffon à faire reluire les instruments métalliques (ma flûte a le sien), même le tuba resplendissait!

 

Le concert, dirigé par Riccardo Chailly, comportait en première partie "Mort et Transfiguration" de

Richard Strauss, puis le Concerto pour clarinette de Mozart, et en seconde partie "Métamorphoses"

et "Till l'espiègle" de Strauss. Une autre caractéristique de l'orchestre allemand est qu'il joue plus fort qu'un orchestre

français! Pierre dirait que ça se voit aux muscles des musiciens, l'effort physique est plus important.

Je ne suis pas experte en Strauss, Richard, mais l'interprétation des trois pièces était de grande qualité,

et le chef s'investissait à fond dans sa direction, très intense, et lui aussi, très physique.

 

Entre les pièces de Strauss, il y eut un concerto de Mozart, en trois mouvements. Pourquoi ne retient-on

du si joli et si émouvant concerto pour clarinette que le deuxième et le troisième mouvements? (j'en

appelle à un pro de la musique...) Le jeune clarinettiste, Martin Fröst, faisait ce qu'il voulait de son

instrument, avec une facilité à rendre jaloux. Très applaudi, rappelé, bissé, il nous gratifia d'une

improvisation destinée "à faire le lien entre Mozart et ce qui allait suivre". Au final ce fut un très beau concert,

qui dura deux heures et demie, où Leipzig fut absolument à la hauteur de son glorieux passé

musical!  Une photo-souvenir des rappels, à la fin du concert, ci-dessous:

Gewandhausorchester de Leipzig

Gewandhausorchester de Leipzig

Dans le métro en repartant de la Villette, la rame bondée continuait à discuter Strauss...

Sylvie, blogmestre

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article

commentaires

Inès Duhesme 15/10/2015 15:45

l'année dernière je suis allée écouter la Symphonie Inachevée de Schubert et le 3eme concerto de Beethoven pour piano : excellentes places à 15 euros. mais pour avoir ce tarif J'ai pris les places en novembre pour janvier. J'ai étudié l'histoire de ce chantier (préparer des visites destinées à des déficients visuels). Je suggère de lire les articles sur la construction : D'abord sur le site officiel : http://philharmoniedeparis.fr/fr/decouvrir-la-philharmonie et un article très critique et très documenté : Claude Askolovitch, Le chantier qui les rend tous fous in Vanity fair : http://www.vanityfair.fr/actualites/france/articles/symphonie-inacheve-le-chantier-de-la-philharmonie-de-paris-qui-les-rend-tous-fous/14613 . Un chantier mammouth et dévoreur de crédits, comme tous les grands chantiers politiques (ici Ville et Etat ou plutôt Ville versus Etat). mais le résultat est magnifique, tant sur le plan esthétique que sur le plan acoustique.
Je viens d'aller au nouvel auditorium de radio France. Je pourrai en parler dans un autre post

Blog des choristes des CP13 15/10/2015 23:41

Merci Inès pour ce commentaire documenté! Je lirai très volontiers les articles que tu proposes, car je ne l'ai pas écrit dans l'article du blog pour ne pas ternir le tableau, mais le parquet de bois est dangereux, une dame (qui n'était apparemment pas déficiente visuelle) est tombée sous nos yeux. J'ai aussi regretté l'absence de balustrades, ça gâche un peu la vue, mais ça rassure! Je préfère l'auditorium de Radio France, j'y retournerai bientôt, j'attends tes commentaires! :-)

Présentation

  • : Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • : Ex-blog des choristes des Choeurs de Paris 13, lieu d'échanges entre les choristes de Paris, de France, de Navarre et d'ailleurs! Instrumentistes de toutes cordes, vocales ou autres, bienvenue aussi!
  • Contact

Recherche