25 octobre 2015 7 25 /10 /octobre /2015 09:12

L'armée rouge était historiquement une faction de militaires acquis aux Bolcheviks au sein de l'armée

tsariste, qui devint l'armée soviétique après la Révolution d'octobre 1917, mais le nom resta.

Depuis la Glasnost de 1991, il n'y a plus d'Union soviétique, et ne reste qu'une armée russe.

Cependant, un organe se survit à lui même, les Choeurs de l'armée rouge.

Je suis allée me rendre compte par moi même hier soir au Palais des congrès, où ils étaient en concert.

Nous avons été replacés, puis je me suis re-replacée pour raison visuelle...
Nous avons été replacés, puis je me suis re-replacée pour raison visuelle...

Nous avons été replacés, puis je me suis re-replacée pour raison visuelle...

 Avant la Glasnost, les Choeurs de l'armée rouge c'était ceci:

 

 

.Les choristes, militaires, mâles, chantaient les classiques du folklore russe d'une voix puissante,

véhiculant l'image d'un régime politique idéal et joyeux, devant un public international nombreux.

L'Occident craignait l'Union soviétique, mais on y aimait les Choeurs de l'armée rouge.



Les Choeurs de l'armée rouge version 2015 sont constitués d'un choeur d'hommes, en tenue

militaire à l'occidentale, avec chaussures de ville, mais portant la faucille et le marteau en écusson

sur le bras droit, sous la fourragère (qui est une décoration militaire), d'un orchestre, de solistes masculins.

Le spectacle comporte aussi des solistes féminines, et des danseurs, hommes et femmes.

Intitulé "Une nuit à l'Opéra", il débute par l'Ode à la joie de la 9è symphonie de Beethoven, qui

est l'hymne européen, comme un acte d'amour envers cette Europe dont Moscou fait géographiquement partie,

mais qui a repris sous son aile ses nations orientales autrefois satellites de la Russie, et reste circonspecte. Mais on peut

aussi voir dans le "Freude" une invitation à la joie de la soirée, quoique l'oeuvre n'ait rien d'un opéra.

 

La première partie mêle les extraits d'opéra (Carmen, le Barbier de Séville, les Contes d'Hoffmann,

la Traviata, Nabucco, Carmina Burana...), aux chansons et musiques russes avec chorégraphie.

C'est d'abord une bande de cosaques qui vont en guerre, puis de guerriers plus orientaux, armés de cimeterres, qui

miment une rixe sur la Danse du sabre de Katchaturian. Les danseurs sont impressionnants d'agilité et de vivacité.

 

Les Choeurs de l'armée rouge en concert à Paris

Les Choeurs de l'armée rouge en concert à Paris

La deuxième partie du spectacle, après l'entracte, m'intéresse davantage, car elle est... plus russe.

Mais pas seulement! Un quatuor de balalaïkas de tailles progressives (jusqu'à la contrebasse balalaïka) sort

de l'orchestre et vient nous interpréter un pot-pourri rock'n roll qui commence par l'introduction obstinante

de "Smoke on the water" de Deep Purple (riff sur la corde la plus grave, sur quatre notes), et s'achève (et j'ai

beaucoup ri!) par "Back in the USSR" des Beatles ("...Let me hear your balalaika's ringing out, Come and keep your

comrade warm, I'm back in the USSR, You don't know how lucky you are, boy, Back in the USSR..." ) Humour 3è degré.

 

Voici les rockeurs à la balalaïka, merci à FranceTVinfo pour l'image

 

Le spectacle, après quelques acrobaties et danses endiablées, s'achève sur les classiques

connus de tous les spectateurs, ovationnés, Kazatchok et Kalinka, etc... ambiance!

 

 

Mon sentiment: les Choeurs de l'armée rouge nous ont proposé une soirée très agréable,

mais attention! Dans leur désir de plaire aux spectateurs européens en interprétant des standards

occidentaux, il ne faudrait pas qu'ils perdent, paradoxalement, ce que ces mêmes spectateurs européens

aiment et sont venus trouver auprès d'eux, l'éternelle âme russe. Il leur reste un juste

milieu à trouver entre leur passé soviétique et leur présent multiculturel. Spasiba, camarades choristes!

 

Sylvie, blogmestre

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • : Ex-blog des choristes des Choeurs de Paris 13, lieu d'échanges entre les choristes de Paris, de France, de Navarre et d'ailleurs! Instrumentistes de toutes cordes, vocales ou autres, bienvenue aussi!
  • Contact

Recherche