22 août 2015 6 22 /08 /août /2015 08:40

Montparnasse, c'est mon quartier parisien depuis le lycée (feu le lycée Raspail, à la carcasse métallique

de style Baltard, détruit en août 2000, à ma grande émotion, pour édifier un machin moderne). Je n'y connais,

comme artiste, que Jean-Pierre Léaud; une de ses fans, australienne, m'avait un jour invitée à prendre un verre

à la Coupole, espérant que nous l'y rencontrerions...! On y trouve des magasins pour peintres, (c'est là que j'avais

acheté mon matériel d'aquarelle, à une époque où les créatures des jardins publics ne m'empêchaient pas de dessiner!)

Bref... j'aime Montparnasse, et son histoire m'intéresse. Avant-hier, j'ai donc été voir la fantaisie

musicale intitulée Kiki de Montparnasse, donnée au théâtre de la Huchette, Quartier latin.

L'affichette du spectacle

L'affichette du spectacle

Arrivée une demi-heure en avance, une petite queue est déjà formée devant le théâtre,

qui enchaîne quatre représentations chaque soir dans la même salle.

Le théâtre de la Huchette, même rue

Le théâtre de la Huchette, même rue

Nous entrons un peu après 21 heures. Je change de place parce qu'un géant est venu s'asseoir devant moi,

et m'installe sur un strapontin, inconfortable, mais dont la vue semble imprenable. La salle est petite et presque pleine.

Il s'agit d'un one woman show, qui raconte l'histoire d'Alice Prin, égérie, muse, modèle,inspiratrice

de la peinture et des peintres et photographes du quartier Montparnasse, à la grande époque

artistique de l'entre-deux guerres, au XXè siècle.

Le spectacle est joué par Milena Marinelli, interprète du texte et des chansons, accompagnée

au piano par Ariane Cadier, qui lance un petit commentaire off des coulisses

de temps en temps, parfaitement audible, ce qui crée un effet comique.

Je ne serai pas aussi emphatique que les journaux, car la mise en scène me semble manquer

un peu d'effets comiques, justement. J'aurais bien vu, par exemple, à l'évocation des peintres, un figurant pour

incarner Soutine, Modigliani, Ray et les autres, vêtu d'époque et affichant les particularités de ces artistes.

Ce qui emporte l'enthousiasme des auditeurs, à mon avis, ce sont les chansons de Kiki, que

Milena Marinelli chante d'une belle voix chaude, très bien timbrée, et à qui je conseillerais

volontiers d'enregistrer un disque si elle en a l'occasion. Parole de choriste!

Kiki de Montparnasse

La prise de photos à l'intérieur du théâtre étant interdite, je concluerai par

deux images de l'originale Kiki, portraiturée par ceux qu'elle inspira.

 

Kiki de Montparnasse, vue par Man Ray et par Kees van Dongen

 

Sylvie, blogmestre

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • : Ex-blog des choristes des Choeurs de Paris 13, lieu d'échanges entre les choristes de Paris, de France, de Navarre et d'ailleurs! Instrumentistes de toutes cordes, vocales ou autres, bienvenue aussi!
  • Contact

Recherche