31 mai 2015 7 31 /05 /mai /2015 16:23

Wolf, basse du Choeur Deux, nous transmet une histoire parallèle:

"Cent ans après sa mort, Mendelssohn a encore joué un rôle important
et intéressant dans l’histoire de l’Allemagne.

Un épisode un peu parallèle avec le sort de Saulus/Paulus s’est déroulé dans les années 1930,
au temps du nazisme. Le « Saulus/Paulus » en question était Carl Goerdeler, maire de la ville
de Leipzig à l’époque. Il était conservateur, très populaire et prêt à coopérer avec les nazis,
bien que n’étant pas lui-même membre du parti. Il était donc toléré par les autorités.
On ne le remplaça pas par un nazi comme ce fut le procédé normal partout dans le Troisième Reich
dans le cadre de la « mise au pas » organisée dès 1933. Goerdeler fut réélu maire de Leipzig en 1936.
En plus il reçut un haut poste dans l’administration économique du Reich.

Mais un désaccord apparut entre Goerdeler et les nazis de Leipzig, qui devint vite un bras de fer :
c’était le monument de Mendelssohn devant le Gewandhaus dont il avait été le chef d’orchestre.
Les nazis demandaient la destruction du monument. Dans leur idéologie raciste, Mendelssohn –
même converti – était juif. Goerdeler refusait. Pour lui, Mendelssohn était tout simplement
un musicien magnifique et, avec Bach, un des plus grands personnages de la ville.

 

 

Profitant d’un voyage de Goerdeler à l’étranger à la fin de l’année 1936, les nazis détruisirent
le monument de Mendelssohn. A son retour, Goerdeler était furieux. Il protesta, demandant
la reconstruction. En vain, naturellement. Fidèle à lui-même, il tira les conséquences
de cet affront au maître et démissionna de ses fonctions municipales.
Lui qui avait coopéré avec les nazis se rapprocha de plus en plus de l’opposition
et de la résistance contre Hitler. Il est même devenu membre du cercle
qui a préparé et exécuté l’attentat du 20 juillet 1944. Les insurgés avaient prévu qu’après la mort
du Führer, Goerdeler deviendrait chancelier d’une Allemagne libérée par la résistance allemande.
Malheureusement l’attentat a échoué. Goerdeler fut arrêté et assassiné par les nazis.

Tel un Saulus devenu Paulus, Carl Goerdeler s’est sacrifié pour ses convictions. La destruction
du monument de Mendelssohn à Leipzig fut sa propre expérience du chemin de Damas."

Wolf Joeckel

Merci Wolf!

Partager cet article

Repost 0
Published by Blog des choristes des CP13
commenter cet article

commentaires

Chapireau 31/05/2015 19:27

Je connaissais cette histoire je suis allée l'an dernier à Leipzig et J'avais trouvé une carte postale avec la statue de Mendelsohn...

Présentation

  • : Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • Le blog d'une choriste parisienne vagabonde
  • : Ex-blog des choristes des Choeurs de Paris 13, lieu d'échanges entre les choristes de Paris, de France, de Navarre et d'ailleurs! Instrumentistes de toutes cordes, vocales ou autres, bienvenue aussi!
  • Contact

Recherche